leral.net | S'informer en temps réel

Comment regler le conflit casamancais en cent (100) heures.

Bien avant l'arrivee des colons ,le Senegal etait divise en regions naturelles.Pour des raisons politiques,strategiques et administratives ces regions etaient toutes chamboulees.A l'heure actuelle ou le monde est soumis a de nombreux soubressauts de toutes sortes,il est peut etre le temps de changer le fusil d'epaule:en revenant sur nos pas pour retrouver notre droit chemin.Comme le dit l'adage quand on ne sait plus on l'on va,il faut revenir sur ses pas pour mieux se reorienter.


Rédigé par leral.net le Dimanche 17 Octobre 2010 à 00:13 | | 7 commentaire(s)|

Comment regler le conflit casamancais en cent (100) heures.
Apres plus d'un demi siecle de tatillonnements c'est le moment de d'essayer une ADMINISTRATION RAPPROCHEE!Qu'est ce qu'on entend par la?Eh bien ,a mon humble avis les populations doivent choisir ou doivent etre administrees par un des leurs,c'est a dire un Haal pulaar doit gouverner le fouta,un Diola pour la casamance,un lebou pour Dakar etc...Parce qu'entre l'administrateur et l'administre il ne doit pas y avoir un interprete.La communication doit etre directe pour eviter toute confusion ou tout amalgame dans le but d'etablir une confiance totale entre les deux parties.Il y a plusieurs facteurs qu'il faut considerer pour appuyer cette theorie addministrative.D'abord le facteur linguistique et culturel,le facteur economique et enfin le facteur securitaire.Pour le premier facteur cite,il y a le cas de KARIM WADE (KW ou bien KILO WATT depuis qu'il est a la tete de l'energie) qui,a cause d'une barriere linguistique,est rejete par la majorite des senegalais,notre bonhomme ne peut communier avec le peuple dans aucune langue nationale;par consequent il est considere comme un etranger au peuple,et personne ne veut etre gouverner par un intrus,un outsider.Sur le plan economique aussi on peut se justifier par le fait que les populations locales sont des contribuables et des potentielles investisseuses.Donc je crois quand meme il est legitime d'utiliser leur contribution a construire des infrastructures pour un developpement local.Pourquoi pendrait on les impots des contribuables de la Casamance pour aller contruire des tunnels a Dakar.C'est frustrant il faut le dire.Pour le dernier point d'ordre securitaire,je rappelle ici les propos de Mr Becaye Diop(ministre)qui durant une manifestation d'etudiant ou de je ne sait qui a Kolda avait dit que je cite:"Si je n'etais pas originaire de Kolda j'allais donner l'ordre de tirer sur les manifestants".Fin de citation.Ca donne quand meme des sueurs froides,il est hors de question de nommer ce tireurcomme gouverneur de Thies ou de Matam.

Maintenant revenons a notre titre.Au moment ou la tension et la frustration sont palpables dans la population,le seul moyen de faire baisser la temperature est la decentralisation sur tous les secteurs.Le secteur le plus important et l'administration territoriale.Si la Casamance a pris les armes contre le gouvernement central c'est parce qu'elle s'est sentie delaissee et explotee par des etrangers.Je me rappelle qu'au moment des premiers accrochages des rebelles avec l'armee senegalaise (82-83 si ma memoire ne me trompe pas) il y avait un certain Ndoye(je crois) comme gouverneur de la Casamance.J'habitais juste en face de la gouvernance,au tresor public de Ziguinchor.Durant cette periode Ziguinchor n' etait administree que par des etrangers:le gouverneur,un Ndoye,le commissaire de police un Kane,le tresorier ou le payeur un Wane,le maire un Sy (sa mere une Diola,son pere originaire de Orkadiere-dans le Fouta),et peut etre que le commandant de zone etait originaire d'ailleurs.C'est en faisant ce constat qu'on peut deceler un grande frustation-peut etre-chez les population de la Casamance.Et Aline s Diatta qui avait refuse la domination francaise a laisse a ce peuple une empreinte genetique.Les peuples de la Casamance se sont senties ecartees de leurs propres affaires.Il est temps de mettre fin a cette tragedie nationale.Et pour rectifer le tir il suffit aux deputes du Senegal de se reunir en session extraordinaire pendant trois jours(3) et quatre heures(4)-totale 100 heures-pour legiferer sur une nouvelle loi administrative, sur un nouveau decoupage geographique de notre cher Seneagal.C'est une necessite imperative,meme un referendum peut etre envisage.La Casamance aimerait avoir comme gouverneur un certain Jean Marie Biagui,un Diatta,un Nzale,un Ntap,un Nadiaka,un Ndeki,un Diedhiou etc...


Source : http://www.xalimablog.com/ngaidoblog/note/4767/comment-regler-le-conflit-casamancais-en.html



1.Posté par amiral le 17/10/2010 01:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bjr les gars,
moi je pense que le conflit il est reglave en 24h;car ces gens làs sont que des voyous.moi ce qui me blesse le plus nos diambars se sacrifient,pour traquer ces bandits mais imaginaient qu'ils ont eu à cerner les positions rebelles à maintes reprises;ils restent qu'a les tuer tous,mais subitement un ordre venant d'en haut vient leur disant de replier.c'est pas serieux les gars?qui sont ces gens tapis derriere qui protegent ces bandits ,alors que si cté eux ils allaient masacrer nos soldats comme ils l'ont tjrs fait. y'a des gens à qui le conflit arrenge.des gens comme farba,moustapha bassene ce leche cu..........je le jure sur le saint corant que si en 24h wade nous laissent faire ca sera bientot une page tournée,on vas tous les traquer et les tuer un a eux .mais dommages on a les main liés nous jeunes soldats qui nous sacrifiont,qui avons laissés no familles derrières ...........;j'ai meme pas les mots pour continuer car je hais tous ces gens las la preuve lou yalla sakke si adouna diola la si guena sippe,c'est des domérames excusez moi du ton,je veus dires rebelles au lieu de diolas!!!!!!!!!!!!!!!!!
Amiral jah soldier depuis mandina manquagne!!!!!!!!!!!!!!!!!courages diambars lepay bakh battons nous rek!!!!ne les epargnez pas meme si ces des vielles dames!!!tuez les.

2.Posté par sen Gallé le 17/10/2010 11:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le monde d'aujourd’hui n'est pas celui des communautaristes car celui ci est pluriel. Il ya plus de supériorité ethnique ou raciale. C'EST REVOLU

Ce que les gens comme celui qui a écrit cet article doivent comprendre, c'est que le monde s'inscrit dans une dynamique de tolérance. Vous allez a l’université de Dakar, vous verrez étudiants de toutes les régions s’organiser dans une symbiose parfaite pour étudier ensemble, manger ensemble, dormir ensemble, danser ensemble etc.…. c’est ca le Sénégal d’aujourd’hui

Vous allez ailleurs aussi vous verrez pareil, quel sénégalais n’a pas un ami Diola, un ami Peul, Serrere, Bambara, Wolof et autre, Arrêtez SVP cette hypocrisie selon laquelle il faut un biagui pour être gouverneur de Zig, il faut ignorer les principes républicains et la gestion des affaires publiques pour penser de la sorte.

La gestion par des étrangers en Casamance était certes déterminant mais comprenez c’est qu’il y a 40 ans de cela.

Alors, l’essentiel c’est de réfléchir au présent de l’indicatif : CE QU’IL FAUT AUJOURD’HUI CONCRETEMENT POUR ERADIQUER CE MAL ?

Aussi, si vous ne touchez pas du doigt les intérêts cachés de certains chefs rebelles, vous auriez tort.

3.Posté par reponse a abdou aziz diop le 17/10/2010 17:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vous avez dit Abdou Aziz Diop ? C’est qui ? Par Aissatou Kane Ndour [17/10 11:05AM]



Combien d’intellectuels bardés de diplômes se prononcent sur la situation du pays en toute correction et avec la courtoisie qui sied ? Combien sont-ils à avoir une expertise politique avérée et qui maitrisent les concepts sans pour autant se réclamer politologue ? Combien sont-ils à avoir une aura nationale et internationale et qui s’expriment souvent sur les questions qui concernent notre pays avec humilité en tenant compte de l’avis de tout un chacun ? Ils sont nombreux, ces sénégalais. Ils occupent des postes de responsabilité dans les grandes universités du monde. Ils sont dans les institutions internationales. Leurs expertises sont réclamées un peut partout dans le monde.



Ces sénégalais talentueux et respectueux du principe de la contradiction sont différents d’un certain Abdou Aziz Diop qui squattent les radios et les pages de contribution pour déverser sa bile et faire l’apologie du culte de la haine. Pour simplement donner son avis, comment peut-on se retrouver à déverser des injures contre un homme politique d’envergure nationale et internationale. Qu’est ce qui explique une telle démarche ? L’objectif n’est-il pas de donner son point de vue ? Pourquoi y mêler tant de haine ?



Pour comprendre une telle posture il faudra peut-être tenir compte du fait que le bonhomme s’est tenté en politique et a lamentablement échoué. Il était de passage chez Talla Sylla, pour ensuite migrer vers Mame Adama Gueye. Aujourd’hui il a peut être trouvé plus nanti qu’eux et derrière qui, il essai d’écarter, de la course, un présidentiable, à travers des manœuvres indignes d’un Diop. Cependant Abdou Aziz Diop ne réclamera pas son statut d’homme politique parce qu’il aura du mal à le justifier. Il n’a certainement pas deux pâtés de maison derrière lui. Il a donc décidé de s’agripper à son titre de politologue qu’il s’est auto-désigné pour se voir ouvrir les micros et ainsi régler des comptes politiques.

Il est de la responsabilité des journalistes de savoir dénicher ces genres d’usurpateurs qui polluent l’atmosphère par un comportement indigne et regrettable.



Après sa sortie malheureuse sur la rfm, il est revenu à la charge dans une contribution diffusée à la presse ce 16 octobre 2010 pour confirmer toute sa haine. Il déclare, en faisant allusion à Idrissa Seck, qu’il a été absous par « une justice aux ordres ». Notre politologue ne condamne pas le fait qu’une « justice aux ordres » ne maintienne un homme politique en prison sans aucune preuve mais il se désole que cette « justice aux ordres » le libère. Voilà toute la cruauté d’un politicien masqué qui souhaite réduire à néant un adversaire politique, par tous les moyens.



Mais Abdou Aziz Diop doit comprendre que les efforts conjugués de tout un Etat et ses services de répression n’ont pas pu barrer la route à Idrissa Seck. Ce ne sera donc pas la promotion d’une haine pathologique d’un intellectuel de bas étage qui y parviendra.





Le chien aboie, la caravane passe.




Aissatou Kane Ndour

Assistante de direction

Aissatoukanendour@yahoo.fr




4.Posté par dieng adama 90\3 le 17/10/2010 17:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

la photo me rappelle la soufrance que j ai vecu en casamance en tan que soldat regarde la tenue que le militaire a porte bien foutu ses comme ca que on a fait la guerre en casamance san tenue on manger le poisson fume avec le regime ps on a pas oublie

5.Posté par Dr FAlilou SENGHOR le 17/10/2010 17:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Je suis d'avis qu'il faut faire de la Casamance une priOrité.

Au lieu de rêver nous berner avec des actes de Comédie puérile importée de Port-au- Prince.

Le FESMAN est -il proche ?
Cette parodie sordide est très coûteuse pour le Sénégal, mais le vieux préfère exploiter le malheur de Haïti.

Une centaine de Haïtiens, errant et payés pour venir faire de la figuration au Sénégal.
Espérons que L'Etat ne va pas se faire abuser par des affairistes censés lui livrer avec folklore des Haïtiens ahuris bénéficiaires de bourses .

Je connais personnellement beaucoup d'HAïTIENS valeureux, mais il y a une minorité d'entre eux qui sont de grands paresseux roublards devant l'Eternel.

Toutes ces gesticulations semblent procéder d'un complexe névrotique que la génération de WADE, nourrit vis a vis de Sédar SEnghor et surtout de Césaire qui a écrit " Cahier d'un retour au pays natal".

Et dire qu'on veut nous fourguer un de ses rejetonS .

Nous ne devons être en retard de 60 ans, avec cette parodie burlesque digne des années de la colonisation.


Vive la Nation sénégalaise.

6.Posté par Abdoulaye Soumaré le 17/10/2010 18:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Exzellent.trés bel article et c´est vrai ce n´est pas aussi de l´ethnisme, c´est beaucoup plus génial que ca. Les ethnies servent à un contrôle de justice social répandue. Les sénégalais sont très majoritairement pour cette démarche, mais allez savoir ce que les forces néocolonialistes franco-sénégalais depuis ma naissance font et veulent faire encore dans ce pays, comme dans tous les pays du continent. Mystère et boule de gomme, régner diviser et exploiter. Alors les diolas, les valafs, les puulars et tout le monde. On a tous la même lutte en avant pour la fin de la négritude et la réalisation de Bantula. Le continent des Bantus où on vie tous comme des frères et des sœurs dans l´amour des uns et des autres.

7.Posté par awa le 17/10/2010 22:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Shut your ass up miss kane ndour.We dont need to know your title at work nor what you think about aziz diop. Des que quelqu un parle du mal de votre bienfaiteur vous vous soulevez comme des repondeurs automatiques. I think ce voleur de Idy seck get a pass from the media all the time. He admitted he took money from us and you guys dont even feel ashamed to defend him.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image