leral.net | S'informer en temps réel

Communiqué de la Suneor sur la campagne arachidière : « Les huiliers injectent 49,7 milliards FCFA dans le monde rural »


Rédigé par leral.net le Dimanche 21 Septembre 2014 à 23:04 | | 1 commentaire(s)|

Communiqué de la Suneor sur la campagne arachidière : « Les huiliers injectent 49,7 milliards FCFA dans le monde rural »
Bilan de la campagne

A la suite du ministre de l'Agriculture, La Suneor par la voix de son secrétaire général M. Mbaye Diéye, a tiré ce Vendredi un bilan satisfaisant de la campagne de commercialisation arachidière 2013/2014.

En effet, sur un objectif réajusté de 125 000 tonnes lié à l'entrée tardive des huiliers dans la campagne de commercialisation, la Suneor a collecté 115 209 tonnes de graines d’arachide, soit un taux de réalisation de 92%. Selon M.Diéye, le gap enregistré est du au déficit pluviométrique en zone nord dans les régions de Louga et Diourbel. Par contre en zones centre et Sud, dans les régions de Kaolack et Ziguinchor, les taux de réalisation de la collecte ont atteint respectivement des niveaux record avec des taux de 98% et 107%.


Outre l'Etat qui a acheté plus de 80 000 tonnes de semences et qui a injecté d'importantes sommes d'argent en début de campagne, le tonnage collecté par les huiliers a atteint 217 238 tonnes pour un montant de 49, 7 milliards FCFA dont 26,371 milliards réalisés par la Suneor qui a déjà payé 20, 741 milliards et s'organise à combler le gap de 5, 630 milliards du aux opérateurs privés stockeurs. À date, les huiliers ont injecté 44, 5 milliards dans le monde rural soit un taux de 87% et le paiement de la dette due aux opérateurs sera effectif dés réception des 12,9 milliards attendus de l'Etat par les huiliers.

Au nom des huiliers, M.Diéye a vivement remercié les autorités, les opérateurs, les partenaires financiers et les travailleurs qui ont tous contribué à la réussite de la campagne de commercialisation de l’arachide 2013/2014.

Mévente de l’huile d’arachide


Cependant, la Suneor rencontre des difficultés liées à une mévente depuis deux ans de sa production d’huile qui s’explique par la baisse drastique des cours de l'huile d'arachide et par un marché local inondé d'huiles de mauvaise qualité , comparées a l'huile d'arachide et importées dans des conditions frauduleuses et douteuses par des commerçants de foire sans charge.


« Comment pouvons-nous faire face à de nombreuses charges vis-à-vis des partenaires, fournisseurs, salariés ….et stocker des dizaines de milliards dans des tanks pendant des années avec tous les risques sans avoir des difficultés inextricables ? » s’interroge M. Diéye
Les difficultés de l’huilerie ont commencé en 2001 avec la liquidation de la Sonagraines décidée par les Autorités sur injonction des bailleurs de fonds. La déprotection par la suppression des taxes sur les importations d’huiles, la libéralisation des importations des huiles, la libéralisation des exportations des graines d arachides et depuis quatre ans le blocage des prix. Ces réformes tout azimuts prises en défaveur des huileries sans contrepartie ont précipité les huiliers dans des difficultés inextricables qui risquent de les emporter, a conclut M. Diéye.
Dakar, le 19 septembre 2014







Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image