leral.net | S'informer en temps réel

Communiqué du Bureau politique de l’UNP


Rédigé par leral.net le Jeudi 27 Novembre 2014 à 21:37 | | 1 commentaire(s)|

Communiqué du Bureau politique de l’UNP
Ce 25 novembre 2014, le Bureau Politique de l’Union Nationale Patriotique (UNP) s’est réuni sous la présidence de M. Moctar SOURANG, Président du parti. Le BP a d’abord évoqué la vie du parti et a adopté le calendrier pour la mise en place des 45 fédérations départementales. A ce titre, la structuration du parti démarrera au mois de décembre par la mise en place de la coordination départementale de Pikine.

Abordant le second point de l’ordre du jour. Le BP a fait le tour de l’actualité politique nationale marquée, entre autres, par la tenue du meeting du PDS et de ses alliés du 21 novembre, les réactions de certains membres du gouvernement, de l’assemblée nationale aux déclarations de Me Abdoulaye WADE lors du meeting du 21 novembre ; et les préparatifs du XVe sommet de la francophonie.

Concernant le meeting du PDS et alliés, l’UNP s’est réjouit que les autorités l’aient finalement autorisé à la demande de la quasi totalité de la classe politique et de la société civile. Sa tenue sans incident montre encore une fois que notre démocratie est majeure et que l’interdiction de manifestations par des organisations légalement constituées doit être révolue.

Par contre, l’UNP, considérant notre démocratie comme un acquis irréversible arraché de haute lutte par le peuple Sénégalais sur des générations, estime que dans notre pays ni la force, ni la rue n’ont permis aux forces politiques d’accéder au pouvoir. C’est pourquoi l’UNP rejette toute idée de mise en place d’organes de transition dans un système ou les élections ont permis à plusieurs reprises au peuple en toute souveraineté de choisir librement ses dirigeants.

Cependant le Bureau Politique de l’UNP regrette que dans notre système démocratique le pouvoir et l’opposition ne dialoguent jamais directement sur des questions d’intérêt national comme la pacification de l’espace public.

Or le pouvoir d’hier est l’opposition d’aujourd’hui et le pouvoir actuel sera l’opposition de demain. L’opposition et le pouvoir doivent par conséquent apprendre à se respecter et prévenir les conflits déstabilisateurs de notre cohésion nationale.

C’est pourquoi l’UNP réitère sa demande au Président de la République de prendre toutes initiatives politiques majeures et courageuses pour renforcer la cohésion et l’unité nationale en instituant un mécanisme de concertation régulière entre la majorité et l’opposition sur les questions d’intérêt national ou sous régional (sécurité, réformes institutionnelles, souveraineté économique, etc).

Enfin l’UNP, souhaite la bienvenue aux invités du XVe sommet de la francophonie mais pense que ce dernier ne doit pas seulement être le lieu de défense de la langue française. C’est une occasion pour les pays francophones de l’UEMOA de se pencher aussi sur des questions les concernant directement comme: leur souveraineté économique et monétaire, la liberté de circulation des personnes et des biens entre Etats, etc.

Le BP de l’UNP
Dakar, le 25 novembre 2014
Contact 776371017









Hebergeur d'image



Hebergeur d'image