leral.net | S'informer en temps réel

Comptage du matériel dans l'entrepôt de Aïda Ndiongue : Le juge ne fait plus appel à la SR, mais se contente du PV de la Dic

Ce n’est finalement plus à la Section de Recherches que le juge Chimère Diouf va faire appel pour le comptage du matériel stocké dans l’entrepôt de Aïda Ndiongue. Selon nos sources, il va finalement se servir du procès-verbal de la division des investigations criminelle (Dic) qui a déjà fait le décompte il y a un peu plus de trois mois.


Rédigé par leral.net le Mardi 23 Février 2016 à 18:18 | | 6 commentaire(s)|

C’est après-demain jeudi que les plaidoiries vont démarrer, mais déjà, les choses semblent aller dans le bon sens pour Aïda Ndiongue. Après le camouflet du Parquet qui a constaté en même temps que le juge Chimère Diouf que le matériel était bien en place dans l’entrepôt, la juridiction de grande instance dirigée par le même juge compte se servir du procès-verbal de la Division des investigations criminelles (Dic) pour son appréciation pour la suite du procès de l’ancienne sénatrice.

En fait, après le transport à l’entrepôt, le juge avait envisagé de faire appel à la Section de Recherches pour effectuer le comptage. Mais, il a juge a décidé de se passer de la Sr et de demander à la commission d’instruction près la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei) de lui donner une copie du PV de la Dic qui s’était rendue sur les lieux il y a un peu plus de trois mois pour faire le comptage sur délégation judiciaire de la part de la commission d’instruction. Le procès-verbal prouve également à suffisance que le matériel est bien en place, comme l’a toujours clamé la responsable libérale.
En fait, selon des sources, dans ce dossier, le Parquet avait toujours considéré que le matériel n’existait pas et qu’il s’agissait d'un marché fictif, d’où le délit d’escroquerie sur les deniers publics visé.

Alassane Dramé jotay.net






Hebergeur d'image