leral.net | S'informer en temps réel

Condamnation et confiscation des biens d'Aïda Ndiongue : Le Pds des Hlm n’exclut pas d’internationaliser le « combat »


Rédigé par leral.net le Mercredi 7 Septembre 2016 à 10:01 | | 0 commentaire(s)|

Les libéraux des Hlm sont d’avis que leur ancien édile est victime de son choix politique. Selon Le Quotidien, Sa Ndièmé Guèye et ses camarades apportent leur soutien à leur sœur et comptent internationaliser le « combat ». « Nous sommes convaincus que si elle avait accepté de rejoindre le camp présidentiel, elle serait épargnée de toutes ses tracasseries judiciaires », disent-ils.

Sa Ndièmé Guèye, secrétaire communal du Pds, rappelle que « les juges de la Cour d’appel avaient ordonné la restitution des biens de Aïda Ndiongue en déclarant que les procédures de marché avaient été respectées ». C’est pourquoi, estime-t-il, « la confiscation de ses biens demeure illégale et ne se justifie nullement dans la mesure où elle a été innocentée par la justice sénégalaise dans un procès historique où elle a prouvé de bout en bout son innocence ». Face à « cette injustice », ils n’entendent pas baisser les bras. « Notre camarade est victime d’un acharnement politico-judiciaire, la décision est politique et la réponse sera politique », avertissent-ils.

A en croire nos confrères, ces proches de Aïda Ndiongue n’excluent pas de « sensibiliser les ambassades et la communauté internationale ». La Section communale du Pds aux Hlm estime que la responsable libérable n’a jamais été ministre ni directrice générale. « Elle a bâti sa fortune sur plus de trente ans de sacrifices et de dur labeur, nous exigeons la restitution de tous ses biens », conclut-elle.








Hebergeur d'image



Hebergeur d'image