leral.net | S'informer en temps réel

Condamné pour avoir assassiné sa femme pendant les obsèques de sa sœur

Un narcotrafiquant de 41 ans, a été reconnu coupable, mardi à El Paso (Texas), du meurtre de sa femme par la justice américaine. Il avait prémédité de la tuer en l’attirant aux obsèques de son père et sa sœur, qu’il avait préalablement abattu.


Rédigé par leral.net le Mardi 25 Octobre 2016 à 00:21 | | 0 commentaire(s)|

La ville de Ciudad Juarez à la frontière américano-mexicaine / Getty
La ville de Ciudad Juarez à la frontière américano-mexicaine / Getty
On pourrait croire la scène issue d’une série TV. Samuel Velasco Gurrola, un narcotrafiquant mexicain de 41 ans a été condamné mardi à la prison à vie à El Paso, Texas (États-Unis) pour avoir mis à exécution un plan machiavélique.
Pour pouvoir assassiner sa femme Ruth Sagredo, afin qu’elle ne témoigne pas contre lui dans une affaire d’agression sexuelle, l’homme lui tend un piège macabre. Il assassine le père et la sœur de son épouse, afin de l’abattre pendant leurs funérailles.

Un “complot diabolique”

En 2008, de l’autre côté du Rio Grande, à Ciudad Juarez (Mexique), une première tentative de meurtre avait échoué. Samuel Velasco avait alors engagé un tueur à gages pour éliminer le père de son épouse, en vue déjà d’attirer sa femme à l’enterrement.
Six semaines plus tard, la sœur est découverte morte. Cette fois-ci, la femme baisse la garde, et se rend aux obsèques. Elle est abattue en pleine rue, pendant le cortège funéraire. Il avait alors tenté de faire passer « son meurtre pour un coup des cartels », témoigne Jason Kaunas, un agent de la lutte anti-drogue américain.Mardi, le jury d’El Paso a délibéré moins de trois heures avant de reconnaître coupable l’homme de ce « complot diabolique ».

"Entreprise criminelle Velasco"

Selon le site Vice News, la famille Velasco, dont fait parti le condamné, serait à la tête avec son frère Emmanuel et sa sœur Dalia , d’un gang de narcotrafiquant, qualifié d’"entreprise criminelle Velasco" par le procureur. Il leur est reproché notamment une vague d’extorsions et d’enlèvements aux États-Unis et au Mexique entre 2009 et 2013.
Le gang, basé à El Paso serait passé maître dans l’import de marijuana et de cocaïne aux Etats-Unis. Il détiendrait par ailleurs des « affaires » importantes à Las Vegas (Nevada), au Nouveau Mexique ainsi qu’un réseau de distribution de drogue à Dallas (Texas).
Reste à savoir s’il y aura une suite, l’homme a fait appel de la décision. Le verdict définitif est attendu en janvier.

Khary DIENE avec yahoo






Hebergeur d'image