Leral.net | S'informer en temps réel

Confidence: « Ma sœur se prostitue pour nourrir notre famille »

Rédigé par leral.net le Jeudi 3 Août 2017 à 22:19 | | 0 commentaire(s)|

Bonjour Afrikmag, mon nom est Léonce M. Je suis un abonné de votre page et j’aime beaucoup vos rubriques sur l’entrepreneuriat et sur les confidences. Aujourd’hui, je souhaiterais que vous partagiez mon histoire.


J’ai 17 ans et quand j’avais 10 ans, mon père a perdu son boulot. Ce fut très difficile pour nous, car c’était mon père seul qui s’occupait d’une famille de 14 personnes. Nous vivions avec nos tantes et nos oncles venus du village. On a quitté notre maison pour une autre plus petite. Nous étions entassés les uns sur les autres.

Ma mère a commencé à faire du commerce. Elle vendait des galettes avec l’aide de mes sœurs, Sonia et Michelle. Pour réduire les tâches, mon père a décidé de nous déscolariser. Nous avons beaucoup pleuré.

A 15 ans, Sonia est tombée enceinte et mon père l’a chassée de la maison. Michelle, a commencé un emploi de fille de ménage quand elle avait 14 ans; elle était travailleuse et son salaire nous permettait de joindre les deux bouts. A 18 ans, Michelle a commencé à travailler chez une certaine Sophie. Cette femme ne cessait de complimenter ma grande sœur, elle la trouvait belle. Michelle rentrait à la maison avec de plus en plus de cadeaux.

Personne n’osait la questionner, ma famille profitait de tout ce qu’elle apportait. Un jour, elle est rentrée à la maison et a informé mes parents que sa patronne avait loué un studio pour elle. Mes parents étaient très contents et ils lui ont donné la permission de quitter la maison. Chaque mois, elle apportait de l’argent et payait les factures, la nourriture…

J’ai commencé à jouer au foot et mon entraîneur m’appréciait beaucoup, je suis devenu son bras droit.

Je faisais toutes ses commissions et il me donnait de l’argent en échange. Il avait un Cyber café. Il m’a demandé si je voulais travailler avec lui à temps partiel, j’ai accepté.

Quand j’ai eu 17 ans, mon entraîneur m’a dit que pour fêter mon anniversaire, il allait m’envoyer dans un endroit spécial, une maison close pour me faire dépuceler. Oui j’étais puceau! Mes amis me disaient que c’était génial et qu’il y avait plein de belles filles qui rendaient les hommes « fous ».

Je voulais découvrir ce lieu magique dont me parlait mes amis. Je me suis bien habillé et j’ai suivi mon entraîneur. Il me disait que sa préférée s’appelait « Lumière ». Dès que nous sommes rentrés dans la maison close, j’ai vu des filles en sous-vêtements de toutes les formes.

J’ai entendu une voix familière qui appelait mon entraîneur. Elle disait « mon bébé » et il a répondu « ma lumière, tu m’as manqué ». Lorsque je me suis retourné, j’ai vu ma grande sœur Michelle. J’ai failli uriner sur moi. J’étais chamboulé. Elle m’a ignoré et a pris la main de mon entraîneur. En plus, ils sont partis dans la chambre.

Je suis sorti de la maison close et je ne suis plus retourné. J’ai revu ma sœur à la maison mais elle n’a rien dit et moi non plus. Je garde ce lourd secret. Dois-je le dire à mes parents? « Cet argent qui les nourrit, provient de la prostitution… »

Afrikmag