leral.net | S'informer en temps réel

Confusion sur l'auteur des propos blasphématoires - Quand l'autre Cheikh Mbacké Sakho porte préjudice au conseiller spécial du Président


Rédigé par leral.net le Lundi 3 Octobre 2016 à 00:27 | | 0 commentaire(s)|

C'est, pourrait-on dire, un dommage collatéral de ce qu'il est convenu d'appeler le "cas Cheikh Mbacké Sakho"! Ils ont juste comme dénominateur commun d'être des homonymes et cela a, du coup, crée une confusion qui porte préjudice au conseiller spécial du Président de la République, chargé des affaires religieuses, Cheikh Mbacké Sakho. Lequel a joint un des radars de dakarposte.com et c'est pour préciser qu'il n'est ni de près ni de loin mêlé à cette affaire.
"Là où je vous parle je suis dans la ville sainte de Touba et je ne cesse de recevoir des appels téléphonique à travers le monde entier. Des proches, amis, sympathisants, s'inquiètent. Même moi je n'en reviens pas de cette affaire, de ces propos blasphématoires de ce Cheikh Sakho qui loge à Golf. Moi, j'habite Sipres et je reste talibé mouride Sadikh. Je tenais à apporter cette précision qu'il ne s'agit pas de moi" a laissé entendre au bout du fil, le conseiller spécial du chef de l'Etat qui séjourne dans la capitale du Mouridisme.

Pour rappel, dans une vidéo postée sur Facebook, Mbacké Sakho a remis en cause le fonctionnement du Mouridisme et s’est interrogé sur la pertinence de célébrer le Magal de Touba Apres la diffusion de sa vidéo sur les réseaux sociaux, des talibés mourides, qui se sont sentis atteints dans leur foi, ont décidé la nuit dernière de lui faire sa fête chez lui, à la cité Aliou Sow. Ce, malgré les appels au calme de certaines voix autorisées à Touba. N’eut été l’intervention de la police, le pire se serait produit.
Aux dernières nouvelles, il est mis au "frigo" (aux arrêts) par les limiers.
Affaire à suivre...






Hebergeur d'image