Leral.net | S'informer en temps réel



Connaissez-vous ces trois faits divers réels à vous glacer le sang ?

le 11 Novembre 2015 à 13:13 | Lu 1212 fois

American Horror Story a déjà démarré sur NRJ12, tous les jeudis soir, à 22h55. Et ce qui fait en partie le succès de cette série, c’est qu’elle puise son inspiration dans certaines histoires vraies.

La saison 1 de la série de Ryan Murphy, intitulée Murder House, n’échappe pas à la règle. En effet, trois faits divers particulièrement sordides ont été insérés dans l’histoire.

Des faits divers que beaucoup d’entre vous ne connaissent pas, qui ont marqué leur époque et dont on a voulu vous raconter ici les histoires. Prêts à frissonner ?

1. Le Dahlia Noir

Date du décès : 15 janvier 1947, à Los Angeles.
Apparition dans la série : vue dans l’épisode 9, de la saison 1.


Connaissez-vous ces trois faits divers réels à vous glacer le sang ?
La jeune actrice en devenir Elizabeth Short, venue à Hollywood pour devenir une « star », est retrouvée, sans vie, sur un terrain vague de Los Angeles, le corps coupé en deux au niveau du bassin, avec un « sourire de l’ange » lui déformant horriblement le visage. Elle n’était âgée que de 22 ans. 
 
Qu’est-ce qu’un « sourire de l’ange » ? Accrochez-vous bien : après que chaque coin des lèvres a été entaillé, un produit irritant est versé sur les plaies. Avec quelques coups dans le bas-ventre en prime. Les cris de douleur font s’ouvrir les blessures, petit à petit, pour donner au visage un sourire comme celui du Joker. Horrible. 

 Plusieurs suppositions ont été avancées quant à ce surnom de « Dahlia Noir » : soit parce qu’elle portait cette variété de fleurs dans ses cheveux, soit du fait de son abondante coiffure teinte en noir, soit des vêtements noirs qu’elle portait pour sortir… La sortie du film « Le dahlia bleu », peu de temps avant l’effroyable assassinat, y aurait également contribué. D’autant plus que l’intrigue s’articule également autour du meurtre d’une jeune femme. 

Au final, ce surnom lancé à l’époque par le Los Angeles Herald Examiner, sera très vite popularisé ; et participera au climat mystérieux de l’enquête, qui n’aboutira jamais. En effet, l’assassin n’a jamais été arrêté.

Cliquez ici si vous voulez voir les photos de l’enquête. ATTENTION : elles sont très dures !

Un meurtre qui a ébranlé Hollywood et qui hante encore la police Californienne. 
L’actrice Mena Suvari, défigurée… par le maquillage, pour ressembler à la victime. (bloody-disgusting.com)


 
2. Richard Speck et le meurtre des infirmières 

Jour où il a commis son crime : 14 juillet 1966, à Chicago. 
Apparition dans la série : vu dans l’épisode 2, de la saison 1.
Cette scène de l’épisode 2 a choqué beaucoup de personnes ! Et vous ?


L’une des histoires de cette première saison d’American Horror Story met en scène deux infirmières, dont une qui réussit à échapper de justesse à un meurtre. 


L’histoire d’origine est beaucoup plus glauque en réalité. Elle est inspirée de celle du tueur « de masse », Richard Speck. Ce dernier s’était introduit dans une maison, habitée par plusieurs étudiantes en médecine. Il en assassine alors huit, dans un mélange de frustration, de folie mais aussi de préméditation. Une seule survit, s’échappe et donne l’alerte. Cinq jours plus tard, il est retrouvé par la police alors qu’il tente de s’égorger. 

Reconnaissant sa culpabilité, il est d’abord condamné à mort mais finalement jugé une seconde fois. Il écope de plus de 400 années de prison. Né un 6 décembre 1941, il meurt dans sa cellule le 5 décembre 1991. 

 
3. Tate Langdon, ou le massacre de Columbine 

La tuerie a eu lieu : le 20 avril 1999, à Columbine.
Apparition dans la série : scène racontée dans les épisodes 5 et 6, de la saison 1.

Ce fait divers a ébranlé le monde entier à l’époque où il a eu lieu.


La « fusillade de Columbine » est une tuerie en milieu scolaire perpétrée par deux étudiants : Eric Harris et Dylan Klebold. Le 20 avril 1999, au sein de leur lycée Columbine, de Littleton (Colorado, États-Unis), ils abattent 12 étudiants, un professeur et blessent 24 autres élèves. À la suite de ce massacre, les deux jeunes meurtriers se suicident. C’est la cinquième tuerie (à l’époque) la plus meurtrière perpétrée dans une école, aux États-Unis. Cela provoqua un émoi aux États-Unis, la remise en cause de l’accessibilité trop aisée aux armes à feu, une psychose sociale aiguë et une remise en cause des jeux vidéo, de la musique et des films jugés trop violents. 

Le réalisateur Michael Moore a fait de cette histoire un documentaire primé à Cannes, sorti en 2002, où il dénonçait l’influence du NRA, le lobby pro-armes à feu aux États-Unis. La bande-annonce du documentaire de Michael Moore sur le sujet .

Dans la série, Tate Langdon (joué par Evan Peters) est un adolescent complètement instable. Après enquête sur internet, sa petite amie Violet (qui est l’un des personnages principaux de la série) découvre ce qu’il a réalisé par le passé…


Pour savoir la suite de l’intrigue, on ne peut que vous conseiller de découvrir la série, si ce n’est pas déjà fait  !

demotivateur.fr