leral.net | S'informer en temps réel

Conseil des droits de l’homme de l’Onu : Dakar va soutenir la candidature d’Abou Dhabi

Le Sénégal soutiendra la candidature des Emirats Arabes Unis, qui désirent se faire réélire membre du Conseil des droits de l’homme des Nations unies, pour la période 2016-2018, a annoncé, jeudi, à Dakar, le ministre sénégalais des Affaires étrangères Mankeur Ndiaye.


Rédigé par leral.net le Vendredi 23 Octobre 2015 à 08:39 | | 3 commentaire(s)|

"Le Sénégal a décidé de soutenir la candidature des Emirats pour leur réélection au Conseil des droits de l’homme des Nations unies, pour la période 2016-2018", a déclaré M. Ndiaye lors de la première "grande commission mixte de coopération" entre les deux pays.

Cette réunion bilatérale de deux jours, entamée mercredi, a été présidée par Mankeur Ndiaye et son homologue des Emirats Arabes Unis, Abdallah Ben Zayed Al Nahyan.

"Le soutien des Emirats Arabes Unis a été déterminant dans la brillante et historique élection de notre pays à un poste de membre non permanent du Conseil de sécurité [des Nations unies] pour la période 2016-2017", a souligné le ministre sénégalais des Affaires étrangères.

Il a par ailleurs salué "la présence remarquable" d’entreprises de ce pays du Moyen-Orient dans plusieurs endroits du monde, en parlant surtout de Dubaï Ports World et d’Emirates Airlines, qui opèrent au Sénégal.

"Entre 2003 et 2012 seulement, les échanges commerciaux entre le Sénégal et les Emirats Arabes Unis sont passés de sept à 62,5 milliards de francs CFA, soit un quasi-décuplement des flux financiers en près de 10 ans", a souligné Mankeur Ndiaye.

"Les organismes émiriens d’aide et de financement ont multiplié leurs actions dans notre pays durant la même période", a-t-il ajouté, rappelant qu’ils étaient "présents en nombre non négligeable [au Sénégal] depuis l’établissement des relations diplomatiques" entre les deux Etats.

En marge de la réunion bilatérale, Mankeur Ndiaye et Abdallah Ben Zayed Al Nahyan ont signé trois accords de coopération.

Le premier accord, de type commercial, porte sur la "non-double imposition" de produits commercialisés entre les deux pays. Le deuxième est consacré à "la concertation politique", le troisième étant appelé à garantir "la protection des investissements" entre les deux Etats.

APS






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image