leral.net | S'informer en temps réel

Conseil des droits de l’homme des Nations-Unies sur les détentions arbitraires : Les mouvements karimistes prennent les airs

La décision rendue par la Cour suprême, confirmant le verdict de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei) qui a condamné Karim Wade à six ans de prison ferme et 138 milliards d’amende, est loin de décourager les partisans de ce dernier. Les différents mouvements qui se battent pour sa libération comptent prendre les airs pour mieux intensifier leur combat au niveau international et surtout répondre présents à Genève (Suisse) les 18 et 19 septembre pour demander le respect de l'avis du Groupe de travail à l'occasion du Conseil des droits de l’homme des Nations-Unies.


Rédigé par leral.net le Mardi 1 Septembre 2015 à 12:38 | | 2 commentaire(s)|

« Il y a l’avis du Groupe de travail qui n’a pas été respecté par l’Etat du Sénégal. Il y a ensuite la décision rendue par la Cour suprême à propos de sept pourvois en Cassation de Karim sans aller dans le fond du dossier. Il y a cet acharnement contre celui qui est candidat du Parti démocratique sénégalais (Pds) pour la prochaine élection présidentielle », dit Momar Diagne du mouvement Action de solidarité et de soutien à Karim Wade (Ass-Kaw). A ses yeux, ce sont l’ensemble de ces problèmes qui poussent des leaders de mouvements à tout faire pour prendre les airs afin d’assister au Conseil des droits de l’homme des Nations-Unies qui se tient à Genève ». D’ailleurs, il révèle, dans les colonnes de Libération, qu’Hélène Della Chaupin, leader de cette organisation, sera bel et bien présente à Genève (Suisse) les 18 et 19 septembre prochains. « Elle sera de la partie, en compagnie de plusieurs camarades qui sont un peu partout en Europe. Il y a également certains qui vont quitter Dakar et les rejoindre. Ce sera l’occasion de démontrer que l’Etat du Sénégal ne respecte aucune décision d’instances internationales, parce qu’il s’agit tout simplement de liquider un adversaire politique », soutient-il.

Gallo Tall, chargé de la communication dudit mouvement, fait, pour sa part, remarquer que « Ass Kaw sera au premier plan comme à son habitude à Genève aux côtés de ses membres de la diaspora pour exiger du Gouvernement sénégalais le respect de l’avis du Groupe de travail des Nations-Unies ».
C’est le même constat au niveau du Mouvement libérez Karim (Mlk) dont le représentant en France sera de la partie. « Il est évident que les Karimistes et libéraux, répartis un peu partout en Europe, seront de la partie. Certains comme moi prendront la route, mais pour d’autres, c’est évident qu’ils prendront les airs pour ne pas rater ce grand rendez-vous », a dit Cheikh Fall du Mlk.






Hebergeur d'image