leral.net | S'informer en temps réel

Conseil des ministres décentralisé à Thiès : Est-il besoin de commenter l'absence supposée du Premier magistrat de la Ville ? - Par Alioune Badara Niang


Rédigé par leral.net le Mercredi 4 Juin 2014 à 09:53 | | 2 commentaire(s)|

Conseil des ministres décentralisé à Thiès : Est-il besoin de commenter l'absence supposée du Premier  magistrat de la Ville ? - Par Alioune Badara Niang
D’un guignol, l’on ne peut attendre que des guignoleries. Sans mauvais jeu de mots, c’est notre intime conviction.
Thiès, affectueusement appelée la capitale du Rail du fait qu’elle est un nœud ferroviaire, cette belle ville qui m’a vu naître et grandir est moquée, méprisée et ouvertement bafouée aujourd’hui par la posture de son Maire.
Alors que le Président de la République Macky Sall et ses ministres vont y tenir une importante rencontre, l’édile de la ville risque de briller par son absence. Ce qui constituerait une autre illustration de son opposition aux institutions de la République et son mépris pour les Thiessois.

C’est peu de dire qu’une telle attitude ne serait pas à la hauteur du grand Maire que méritent Thiès et les Thiessois.

Qu’on le veuille ou non, les conseils des ministres décentralisés sont des opportunités offertes à la gouvernance locale, de décliner ses priorités en matière de développement. Aussi de faire des propositions concrètes pour la réalisation des principaux projets qui tiennent à cœur les populations.

En quoi la célébration du débarquement de Normandie peut- elle être aussi importante que le développement de la ville de Thiès ? Est- ce que s’asseoir aux côtés des Présidents Poutine de Russie et Barack Obama des Etats-Unis ou encore de la reine du Royaume-Uni Elisabeth II et la chancelière d'Allemagne Angela Merkel a plus de mérite que de défendre les programmes sectoriels de développement de sa ville ?
C’est ridicule, insignifiant !

Aujourd’hui, plus personne n’est dupe des agissements saugrenus, des calculs politiciens du maire de Thiès qui a décidé de rester sourd et de mener un combat d‘arrière tranchée au mépris du choix des Sénégalais à hauteur de 65% pour mettre les destinées du Pays entre les mains de Macky Sall.

L’absence de l’édile de Thiès, si elle se confirmait, à ce conseil des ministres « à domicile » serait un geste anti républicain, inéloquent à l’endroit des « visiteurs » et on comprend pourquoi en politique, il n’y a point d’acte anodin.

Tout comme moi, les Thiessois de Médina Fall, Diakhao, Aiglon, bountou dépôt, Randouléne, des quartiers historiques, ont des projets ambitieux pour l'avenir de leur ville mais pas avec un maire fantôme qui s'enrichit et ne fait absolument rien.

Et dire que ce même maire-fantôme s’engage à être un jour le Président de la République du Sénégal s’il est élu.Les Sénégalais ne manqueront pas de s’en souvenir au moment des élections Présidentielles…
En attendant, Thiès ma ville, continue d’être « une guignolerie » très amusante.

badaraniangjunior@gmail.com






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image