leral.net | S'informer en temps réel

Conseil des ministres décentralisé dans la banlieue dakaroise : Les femmes de Bby décaissent 10 millions pour l’accueil de Macky Sall


Rédigé par leral.net le Vendredi 15 Juillet 2016 à 11:55 | | 0 commentaire(s)|

Les femmes de la coalition Benno bokk yakaar (Bby) ne comptent pas lésiner sur les moyens pour l'accueil du Président Macky Sall dans la banlieue dakaroise. En effet, les femmes de la coalition présidentielle, déterminées à jouer leur partition à l'occasion du Conseil des ministres décentralisé, ont mis la main à la poche. En assemblée générale, hier, au siège de l'Alliance pour la République (Apr), Marième Badiane et ses camarades ont récolté sur place 10 millions de francs Cfa pour la réussite de la mobilisation du Conseil des ministres décentralisé prévu du 19 au 24 du mois courant. Ainsi, la présidente du Conseil d'administration (Pca) du Petit train bleu, Seynabou Ndiénguène, a décaissé 1 million, Adji Mergane 1,5 million, Mme Badiane 5 millions, Mme Dème 250 000 et Anta Sarr Diacko a mis 2,5 millions sur la table, entre autres. Pour Marième Badiane, « c'est une façon pour elles de montrer leur fidélité à Macky Sall. Nous avons essayé de restreindre l'assemblée afin de préparer les femmes dans le cadre de l'accueil que nous voulons réserver au président de la République dans la région de Dakar. Nous n'avons pas de budget pour l'accueillir. C'est nous qui débloquons nos propres moyens. Quand il s'agit du président de la République, les plus grands moyens, c'est notre cœur. Avec ce cœur, nous avons pu rassembler 10 millions de francs Cfa ». Elle a rappelé que Dakar ferme la marche, après que Macky Sall a fait des conseils dans toutes les régions du Sénégal. « Etant donné que nous voulons fermer la marche, nous voulons la fermer de très belle manière, en accueillant en grande pompe notre Président. Du 19 au 24, on va demander à toutes les femmes de Bby de se mobiliser, d'être comme un seul homme, afin de réserver au Président l'accueil qu'il mérite en raison des réalisations merveilleuses de la Couverture maladie universelle (Cmu) et les impacts forts du Pudc sur les populations », a indiqué Mme Badiane.

Par rapport au débat sur le protocole de Rebeuss, Mme Badiane s'est voulu très clair. « C'est de l'histoire ancienne. Nous n'avons pas l'habitude de patauger dans le marigot. Nous préférons travailler, aller de l'avant, positiver, parler des réalisations du président de la République, être sur le terrain afin que nul n'en ignore que de parler des choses qui n'ont aucun intérêt », a-t-elle déclaré.






Hebergeur d'image