leral.net | S'informer en temps réel

Conseils ministériels décentralisés : Macky et ses milliards....

Fatick va recevoir le fils prodige en pleine saison d’hivernage. Et tout naturellement comme il est de coutume à travers ces conseils ministériels décentralisés la région qui manque de tout va écouter religieusement le Président Macky Sall annoncer une pluie providentielle de milliards Hourrah Hourrah vont sauter de joie les populations croyant à la baguette magique.


Rédigé par leral.net le Mercredi 22 Juillet 2015 à 07:00 | | 89 commentaire(s)|

Un rêve de courte durée malheureusement qui s’estompe avec les sirènes du cortège présidentiel qui prennent le chemin du retour sur Dakar. D’autres régions ont vécu l’épreuve. Saint-Louis était 306 700 000 000, Kaolack 254 000 000 000F, Diourbel 209 000 000 000F, Ziguinchor 360 000 000 000F, Louga 100 000 000 000, Matam 127 000 000 000F, Kolda 204 500 000 000F. Thiés 706,977 milliards de francs pour la région. Ouf ...et la liste n’est pas épuisée. Et ne dites jamais à Macky Sall comment il va mobiliser ses milliards de promesses ? comment son gouvernement va mobiliser ces fonds ? La réponse est subliminale.

« J’aimerais vous donner l’assurance, parce que j’entends parfois les gens dire : à chaque fois, ils font un conseil des ministres, ils promettent des milliards, où vont-ils prendre les milliards ? Nous avons commencé les Conseils des ministres par Saint-Louis en juin 2012. L’engagement à Saint-Louis était 306 700 000 000, Kaolack 254 000 000 000F, Diourbel 209 000 000 000F, Ziguinchor 360 000 000 000F, Louga 100 000 000 000, Matam 127 000 000 000F, Kolda 204 500 000 000F. Thiés 706,977 milliards de francs pour la région.

Cela fait un total de 1562 milliards 644 millions de F que nous allons réaliser dans le cadre du Ptip Je dis que plus de 60% du financement existe déjà . Et le chef de l’Etat d’ajouter : « nous n’avons pas de difficultés par rapport au financement des montants qui ont été annoncés. Nous sommes à 1500 milliards sur 5000 milliards que nous devrons mobiliser d’ici 2017. La question n’est pas le montant des investissements qui font l’objet d’engagement, mais la rapidité avec laquelle l’État devra consommer ces crédits et mettre en œuvre les investissements qui ont été indiqués au profit des populations sénégalaises ».

C’est beau comme discours . Mais dans la réalité les promesses tardent à se réaliser. Et Si le chef de l’Etat voit dans cette démarche une manière de promouvoir un dialogue inclusif entre l’État et les populations, comme ligne directrice pour favoriser l’équité entre les citoyens et l’équilibre entre les territoires, ceci dans une perspective de développement économique et social national, force est de constater que ses détracteurs n’ont pas tort de parler d’opération de débauche et de massification de l’APR.

Pour preuve à coté du calendrier officiel, le Président de l’Apr passe pratiquement ses nuits à recevoir des responsables politiques pour parapher le pacte de la transhumance.
A coup sur lors de la prochaine campagne électorale ces conseils ministériels décentralisés occuperont une place de choix dans le dénigrement de la politique spectacle de Macky Sall.


dakarmatin.com






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image