Leral.net | S'informer en temps réel

Conséquences du Brexit : Un ignoble incident raciste filmé dans un tram de Manchester

le 29 Juin 2016 à 14:38 | Lu 1586 fois

Depuis le vote jeudi dernier sur le Brexit, de nombreux incidents et délits racistes frappent le Royaume-Uni. Une vidéo, postée mardi sur les réseaux sociaux, attestent cette tension. Amnesty International UK a d'ailleurs lancé une campagne d'urgence au Royaume-Uni pour combattre le racisme et la xénophobie dans le pays.


Ils sont trois. Trois jeunes, regroupés dans le fond d'un tram de la banlieue Manchester. Mardi, l'heure matinale (7h30) semble être plus propice à une bière plate qu'à un café chaud.

"Retourne en Afrique"
Sans raison apparente, hormis celle de la différence, l'un d'eux, casquette vissée sur la tête, gestes véhéments et ton agressif, insulte un autre passager. "Sors du tram", lance-t-il. "Ne parle pas alors que tu n'es même pas d'Angleterre. Retourne en Afrique. Tu es une marionnette. Les immigrés doivent être expulsés".

"Quel âge as-tu? lui rétorque l'homme visé. 18? 19 ans? Tu es complètement ignorant et pas très intelligent, je suis en Angleterre depuis plus longtemps que toi". L'échange monte en intensité. Les jeunes s'approchent et aspergent leur victime de bière. "J'ai servi 7 ans dans l'armée", rétorque-t-elle, dépitée, après avoir été retenue par d'autres passagers, choqués face à une telle démonstration de haine.

"Une honte pour l'Angleterre"
"Vous êtes écoeurants, vous êtes une honte pour l'Angleterre" lanceront certains d'entre eux. Les trois jeunes, qui avaient quitté les lieux, ont été arrêtés plus tard par la police qui a évoqué "un abus qui n'a pas de place dans la société".

Cet incident survient dans un contexte délicat auquel doit faire face le Royaume-Uni depuis la victoire du "Leave" vendredi dernier lors du référendum sur le maintien du pays au sein de l'Union européenne. De nombreux incidents ou actes racistes ont émergé aux quatre coins du royaume, particulièrement à l'encontre de la communauté polonaise, la plus importante après la communauté indienne.

Worrying Signs
Malheureusement, cette haine de l'autre se propage et touche toutes les populations d'apparence étrangère. Dimanche, un médecin rapportait sur Twitter qu'un patient a lancé à son collègue radiologue: "Ne devriez-vous pas déjà être dans un avion pour le Pakistan ? On a voté pour que vous partiez!".

D'ailleurs, plusieurs initiatives citoyennes ont vu le jour sur les réseaux sociaux, comme le groupe Worrying Signs (signes inquiétants) qui invite la population à partager et colliger des incidents similaires. Et heureusement, certains messages laissent penser qu'il subsiste encore une envie du vivre ensemble.

Appel urgent d'Amnesty
David Cameron, le Premier ministre démissionnaire, a exprimé son indignation, tout comme les Nations Unies qui ont également partagé leurs craintes par rapport à cette hausse signalée.

#AgainstHate
C'est pourquoi Amnesty conduira des recherches sur la montée du racisme et de la xénophobie à travers le Royaume-Uni, examinant les signalements d'abus et leurs causes. L'organisation a par ailleurs lancé un appel urgent à tous les gouvernements locaux pour condamner le racisme sous toutes ses formes. Parallèlement, Amnesty invite les citoyens à montrer leur solidarité sur les réseaux sociaux avec les personnes victimes d'abus, via le mot-dièse #AgainstHate.

"Certaines personnes se permettent à présent d'exprimer des opinions racistes d'une manière que nous n'avions plus connue depuis des décennies", commente Kate Allen, directrice d'Amnesty International UK. "La campagne pour le référendum a été marquée par la division, une rhétorique xénophobe ainsi que l'échec des dirigeants politiques à les condamner.

T-shirt et slogans racistes
Amnesty est profondément préoccupée par les signalements d'abus verbaux, les attaques sur des bâtiments, des slogans racistes sur des t-shirts, les appels à quitter le pays et d'autres actes d'intimidation et de haine. La population s'est soudain retrouvée dans un pays où son avenir est incertain. Les citoyens doivent être rassurés d'urgence et savoir qu'ils peuvent se sentir en sécurité et protégés", ajoute-t-elle.

7sur7.be