leral.net | S'informer en temps réel

Construction et équipement de locaux pour l’Université de Thiès : Le Saes marche ce jeudi pour exiger du concret à l’Etat du Sénégal

Le Syndicat autonome de l’enseignement supérieur (Saes) a annoncé, hier, l’organisation d’une marche pacifique à travers les rues de Thiès afin de demander du concret à l’Etat pour la construction et l’équipement de locaux pour l’université de Thiès. C’est suite à l’annonce des autorités universitaires de Thiès de débloquer 6,9 milliards de francs Cfa de la part de l’Etat pour construire des infrastructures de qualité à l’université de Thiès.


Rédigé par leral.net le Jeudi 7 Mai 2015 à 16:08 | | 3 commentaire(s)|

Construction et équipement de locaux pour l’Université de Thiès : Le Saes marche ce jeudi pour exiger du concret à l’Etat du Sénégal
L’université de Thiès est très mal lotie en ce qui concerne des locaux propres. Ses différents services sont éparpillés un peu partout dans la ville de Thiès. A cet effet, 17 bâtiments ont été pris en location. Cette situation commence à agacer les enseignants affiliés au Syndicat autonome des enseignants du supérieur (Saes) qui ont décidé de battre le macadam, ce jeudi, à travers les rues de Thiès pour réclamer la construction et l’équipement de locaux pour l’université, renseigne le quotidien L’As. Pourtant, l’administration de l’université avait récemment annoncé que l’Etat du Sénégal a dégagé une enveloppe de 6,9 milliards de francs Cfa dans le cadre du programme de gouvernance et de financement de l’enseignement supérieur au Sénégal (Pgf/Sup) pour construire des infrastructures de qualité sur un site de 58 hectares, situé sur le prolongement de la voie de contournement nord (Vcn) et attenant à l’école polytechnique de Thiès. Selon Babacar Diop du Saes, ces 6,9 milliards FCfa ne constituent pas une nouveauté. « Ce montant est disponible depuis 2012 et c’était au départ 3,9 milliards de FCfa qui constituent un prêt hors contrat de performance », renseigne le syndicaliste membre du Saes, tout en ajoutant que l’Etat a déboursé le différentiel qui a porté la somme à 6,9 milliards FCfa et les travaux de construction devaient être livrés en 2015. « Depuis 3 ans, c’est la même rengaine qui est servie à savoir le démarrage imminente des travaux », déplore M. Diop. Le Saes exige donc de l’Etat qu'il alle vers du concret et débute les travaux de construction et l’équipement des locaux.







Hebergeur d'image



Hebergeur d'image