leral.net | S'informer en temps réel

Consulat du Sénégal à Naples: Attention danger


Rédigé par leral.net le Lundi 11 Janvier 2016 à 20:16 | | 1 commentaire(s)|

Consulat du Sénégal à Naples: Attention danger
Naples, capitale de la région campagne, abriterait un Consulat général sénégalais en 2016. Dans cette ville cosmopolite, berceau de toutes les communautés étrangères de la péninsule vivent 688 sénégalais dont 570 hommes, selon les dernières résultats de l’institut national italien des statistiques

Le bruit court dans tous les foyers sénégalais d’Italie. Le Consulat de Naples qui est en cours d’ouverture, devrait être fonctionnel dans les prochains mois. Le Consulat joue un rôle important dans le développement commercial et dans les affaires culturelles du pays qu’il représente.

Il est de notoriété publique qu’il existe de la corruption dans un certain nombre de Consulats sénégalais. Sous la loi 40 du 6 mars 1998 communément appelée loi « Turco napolitano » de régularisation des étrangers en Italie, beaucoup d’africains non sénégalais ont obtenu le permis de séjour italien grâce aux services douteux émanant du Consulat sénégalais à Naples.

Plusieurs Africains ont acheté de faux documents sénégalais par l’intermédiaire d’un compatriote résidant à Salerno, une cité populaire située à quelques kilomètres de Naples. Au lendemain de la régularisation des étrangers, les conséquences ont été lourdes pour le Sénégal. En 2000, l’ambassadeur feu Mame Balla SY reçoit beaucoup de plaintes venant de la préfecture de police de Caserta. Plaintes signés par l’inspecteur Dr Ianuzzi, un agent des renseignements italiens chef local de la direction des investigations générales et des opérations spéciales (DIGOS). Un homme bien intègre dans la communauté sénégalaise. Il mangeait avec la main dans des maisons sénégalaises et s’exerçait aux chansons de Youssou Ndour

Ses relations avec les Sénégalais et les dirigeants d’associations attirent son attention quand il se rendit compte qu’à chaque retour d’une patrouille, ses troupes ramènent dans leur filets des filles et des femmes africaines prises dans la rue. Ces émigrées détenaient par divers elles des permis de séjours italiens avec la mention « Nato/a in SENEGAL », des cartes nationales d’identité ou des passeports sénégalais.

Sous la demande de l’Ambassadeur son Excellence Mame Balla Sy, votre serviteur et Malick Diaw, ancien président de l’Association des Sénégalais de Caserta, accompagnent les hommes de Dr Ianuzzi pour sillonner certaines artères occupées par ses nouvelles sénégalaises. Toutes les belles de nuit interrogées durant ces visites surprises ne sont pas des sénégalaises, certaines avouent n’avoir jamais mis le pied au Sénégal ou ne connaissent le Sénégal que de nom
L’institution représentant le Sénégal dans cette partie italienne de la région campagne est plongée dans une longue léthargie.

Sous la demande sociale et suite à la distance qui sépare Rome de Naples, le successeur de Mame Balla SY, l’Ambassadeur Momar Guèye, premier ambassadeur sénégalais de la première alternance à Rome tenta en vain de ressusciter le consulat. Les nombreuses tentatives de transférer l’institution de la ville de Naples à celle de Caserta heurtent la réticence des autorités italiennes. Le Sénégal fut secoué quand en 2003 une nigériane répondant au nom d’Yvonne Diatta est découverte morte du VIH. Avec l’appui de l’Ambassadeur Momar Guèye et de Malick Diaw les services sanitaires de l’hôpital de Benevento ont compris qu’Yvonne Diatta n’est pas morte, c’est une ancienne basketteuse sénégalaise qui a perdu ses documents lors d’un court séjour à Naples.

La fraude des documents s’explique aussi par l’opacité qui règne dans nos consulats par la réalité indéniable de la politisation des institutions consulaires.

Des pratiques qui ont fini de ternir l’image du Sénégal prennent source dans la délivrance des VISAS, des cartes consulaires d’identité des demandes d’établissement ou de renouvellement des passeports ou de dépôt de cartes nationales d’identité.

Les autorités sénégalaises, pour répondre aux besoins des émigrés et renforcer la coopération bilatérale entre les deux pays décident de rouvrir le consulat du Sénégal à Naples. Le nom d’un militant est même annoncé pour prendre la direction des services consulaires.

Nous rappelons, sans prétendre dicter ni enseigner à nos autorités, que la réputation et le moral sont des gages de l’administration et jouent un rôle important pour la sauvegarde de l’image du Sénégal. Un Sénégal de tous et pour tous

Alioune NDIAYE
DIASPORA24TV











Hebergeur d'image