leral.net | S'informer en temps réel

Consultations de la base du Parti Socialiste : L’Amicale des Anciens des Mouvements des Jeunesses et Etudiants socialistes dénonce le trucage des opérations et la fausseté des résultats proclamés.


Rédigé par leral.net le Vendredi 11 Novembre 2016 à 16:28 | | 1 commentaire(s)|

                                        
"Dans  son  dernier communiqué, l’Amicale des Anciens des Mouvements des Jeunesses et Etudiants socialistes  interpellait la Direction du Parti Socialiste sur un certain nombre de critères à partir desquels  une consultation transparente et démocratique de sa base reposerait en vue d’une participation aux élections législatives de 2017.
 
Les résultats à la « soviétique » proclamés par son Secrétaire national chargé   des Elections confirment ce que nous redoutions, à savoir une véritable arnaque électorale pour justifier la poursuite du compagnonnage avec   Benno Bokk Yakaar, prétendument voulue par la base militante du parti. Les questions sans réponses et la violation des textes du parti nous confortent dans notre position.
 
En effet, selon les textes du parti (art 13 des statuts), la Commission Administrative (CA) d’une coordination doit obligatoirement comporter 100 adultes (50%) ,60 femmes (30%) et 40 jeunes socialistes (20%). Ainsi le corps électoral de  27600 militants des 138 coordinations du Parti Socialiste doit être réparti comme suit :
13800 adultes, 8280 femmes et 5520 jeunes . Cette composition a-t-elle été respectée ?
 
En outre, trois(03) Unions Régionales n’ayant pas été installées, celles de Saint – Louis,  Kaolack et  Kédougou, qui a supervisé les consultations dans leurs coordinations respectives ? Selon les résultats y afférents, il y a eu 4 coordinations pour 675 votants à Kaolack ,11 à Saint-Louis pour 1732 votants et 4 à Kédougou pour 721 votants.  
Qui est-ce qui garantit la sincérité ou la transparence de ces opérations ?
 
Au résultat, il s’est avéré que ces prétendues  consultations  des 138 coordinations  du parti n’ont  été  ni régulières, ni transparentes .De surcroit le choix des délégués composant les Commissions Administratives (CA) a été dévoyé.
 
Sur un collège électoral de 27600 délégués   et de  17801 votants,  les résultats officiels attestent que 16 227 sont  pour l’alliance avec Benno Bokk Yaakar, 448 avec d’autres coalitions et 1126 pour une liste socialiste aux prochaines législatives. Il est  à noter que les 117 procès- verbaux brandis par la Direction du parti correspondent à 136 coordinations consultées sur les  138. Où sont donc ceux des 19 coordinations restantes si l’on sait, par exemple, que la 5éme et la        10 éme coordination de Dakar comptent à elles seules 18110 cartes vendues ?
 
Le nombre de votants sur un total de 27600 (64,5 %) indique que 9799 délégués, soit 35,5 %, n’ont pas pris part au scrutin. En y ajoutant les 1126 et les 448 qui sont contre l’alliance avec Benno Bokk Yaakar, on atteint le chiffre de 11373 délégués à la CA, soit 41, 2 %, qui marquent leur opposition à cette option.
 
Par ailleurs, le Comité central étant l’organe dirigeant et de prise de décision du parti entre deux congrès, la Commission électorale ne devrait –elle pas s’en référer pour la validation du résultat de ses missions ? Les structures étant sous l’autorité  du Secrétaire général, notamment le Bureau politique et le Secrétariat exécutif national, devraient –elles se substituer à cette instance pour des décisions engageant l’avenir du parti ? Nous pensons que non !
 
Enfin, cette consultation dévoyée ôte au Secrétaire général du parti toute possibilité de négociation dans la mesure où l’option de  demeurer dans Benno Bokk yaakar  émanerait de la base.
 
Au vu de toutes ces observations sur le déroulement du scrutin, l’Amicale des Anciens des Mouvements des Jeunesses et Etudiants  socialistes estime que  cette entreprise  de la Direction  du parti n’est que la légitimation d’une  forfaiture au service d’ambitions personnelles.  Par conséquent, nos prédictions se sont avérées justes.
 
Les prébendes octroyées par le Président de Benno Bokk yaakar étant en contradiction avec le fruit de conquêtes politiques devraient-elles  prévaloir sur l’ambition légitime du Parti socialiste  de  reconquérir le pouvoir pour des lendemains meilleurs dans notre pays ? La vocation d’un parti politique n’est-elle pas de lutter et de conquérir le pouvoir ?
 
L’Amicales des Anciens des Mouvements des Jeunesses et Etudiants socialistes estime que oui  et réitère son appel à la mobilisation autour des valeurs fondatrices du Parti  pour une reconquête du pouvoir annonciatrice d’un   Sénégal nouveau. Si la tyrannie s’enveloppe de mystère, il est vrai que la liberté commence par la clarté."
 
L’Amicale des Anciens
 des Mouvements
des Jeunesses et Etudiants socialistes






Hebergeur d'image