leral.net | S'informer en temps réel

Contes et mécomptes de l’Anoci : Oci-Kharafi, un scandale d’Etat


Rédigé par leral.net le Samedi 1 Décembre 2012 à 11:45 | | 3 commentaire(s)|

Contes et mécomptes de l’Anoci : Oci-Kharafi, un scandale d’Etat
Lors de l’audition d’Ibrahima Khalil Bourgi dit Bibo à la Section de recherches, il a aussi été question de l’Organisation du sommet islamique (Oci) et le groupe Kharafi. Selon le quotidien Libération lu par Leral, les gendarmes ont interrogé Bibo sur ses liens avec le groupe Kharafi. L’ami d’enfance de Karim Wade a juré qu'il n’avait aucun lien avec ce dernier. Si les enquêteurs se sont ainsi intéressés à cette société, c’est qu’il s’était passé quelque chose de scandaleux.

En effet, pour soi-disant préparer le sommet, vingt-cinq hectares du champ de tir des Mamelles ont été cédés à Kharafi pour 7000 F Cfa le mètre carré, soit 2,76 milliards exactement. Un bradage ordurier, puisque le mètre carré dans la zone coute 300 .000 F Cfa et normalement, les vingt-six hectares devaient revenir à entre 60 et 70 milliards de F Cfa. Pis, l’hôtel n’a jamais été livré jusqu’à ce jour et le chantier est à l’arrêt, alors que ses propriétaires sur papier essayent de le revendre à 13 milliards de F Cfa. Pour les enquêteurs beaucoup d’anciens dignitaires auraient des intérêts dans ce projet et l’interrogatoire dans ce sens de Bibo Bourgi qui a fait dans la dénégation n'est pas fortuite.



1.Posté par Losangeles le 01/12/2012 19:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Franchement, vous nous fatiguez avec des dossiers soit-disants scandaleux. Sur çe dossier, si l'administration a applique le barème officiel, ou est le problème? On sait tous que dans les operations foncieres, le barème officiel est délibérément fixe beaucoup plus bas que les prix utilises dans les transactions privées. Toutes les sociétés de promotion immobilière (sicap, sipres, namora, s, etc..)en ont bénéficie. Cela s'explique par le fait que l'État doit éviter de spéculer dans les opérations foncières. C'est le cas aux Usa, en franc e, etc.. Donc, on ne voit ou est le problème. Franchement, ce nouveau régime perd beaucoup de temps..il fait commencer a travailler,avant qu'il ne soit trop tard.

2.Posté par losangualmouss le 01/12/2012 20:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Losangeles tu es un gros menteur double d une mauvaise foi manifeste .Dans ce genre d operations l orthodoxie voudrait qu un expert evaluateur foncier independant determine la valeur reelle du terrain en fonction du marche pour decider du prix de vente du terrain .Maintenant libre a l Etat de faire des facilites de paiement sinon c est tout simplement du bradage du patrimoine foncier passible de la haute cour de justice pour ces auteurs.

3.Posté par Losangeles le 02/12/2012 06:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mon cher ami, tu ne connais rien aux textes régissant le foncier au Senegal. Tu as une approche spéculative du foncier, ce qui n'est pas dans l'esprit de la loi. Réfléchis un peu waye, l'État ne cherche pas a vendre le foncier au prix le plus élevé mas a avoir le volume d'investissement le plus élevé, c'est facile a comprendre non!!!! Tu ne dois pas être un bon économiste, ni un spécialiste de l'investissement..disons plus simplement, que le barème foncier est un des leviers pour la promotion de l'investissement. Tu as maintenant compris...

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image