leral.net | S'informer en temps réel

Contre Wade et Macky, Idrissa Seck déroule sa stratégie

Dès l’annonce de l’arrivée en grandes pompes d’Abdoulaye Wade, Idrissa Seck est revenu au Sénégal après une très longue absence, devançant son ancien mentor. Le président du parti Rewmi ne va pas abandonner le terrain de la dénonciation politique au profit de ses anciens camarades du PDS.


Rédigé par leral.net le Mardi 13 Mai 2014 à 10:31 | | 3 commentaire(s)|

Contre Wade et Macky, Idrissa Seck déroule sa stratégie
Conscient des coups durs enregistrés par sa formation politique, le maire de Thiès ne veut pas laisser le Parti démocratique sénégalais (PDS) se prévaloir du titre de chef de l’opposition. Ses sorties virulentes, ses critiques acerbes contre Macky Sall et son gouvernement ainsi que la reprise de ses tournées politiques prouvent qu’il entend représenter une alternative crédible à Macky Sall qu’il se plait à présenter comme un incapable. « Il ne peut même pas peindre les chantiers dont il a hérité » se plait-il à déclarer.
Son interview à RFI atteste, si besoin en est, que l’ancien Premier ministre de Wade veut redorer son blason politique et constituer une alternative à Macky Sall dont l’impopularité commence à se faire sentir. Ce ne sera pas facile avec la saignée qui se poursuit dans les rangs de Rewmi. Macky Sall a accueilli à bras ouvert d’importants cadres du parti d’Idrissa Seck. Une saignée qui peut démobiliser les militants à la base.
En outre, Idrissa Seck, fin politicien, sait qu’Abdoulaye Wade peut prolonger sa léthargie politique en reprenant l’initiative malgré sa défaite de 2012. Il veut lui aussi profiter du contexte politique actuel pour se repositionner en vue des élections locales.
A long terme, le président de Rewmi, a en vue la présidentielle de 2017. En se démarquant très rapidement des alliés et potentiels adversaires de Macky à la prochaine présidentielle avec ses critiques, il se positionne comme celui qui a toujours alerté contrairement à ceux qui ont « coprésidé » le Sénégal et qui peuvent accélérer sa descente aux enfers s’il ne se reprend pas vite.
Cette stratégie de reprise en main risque de se heurter à la volonté de Wade de pousser Macky Sall dans ses derniers retranchements pour libérer son fils et les nombreux responsables libéraux sous les verrous. Entre « Lui et Moi », une autre bataille est engagée et Macky Sall risque d’en faire les frais s’il n’affûte pas ses armes.






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image