leral.net | S'informer en temps réel

Contre la longue privation de l’eau: "Tout va mal" lance un ultimatum de 72 heures et menance d’investir la Place de l’indépendance

Branle bas de combat pour trouver les coupables après le premier grand scandale sous l’ère Macky Sall avec la vétusté de la fameuse conduite de l’usine de Keur Momar Sarr au cœur de toutes les spéculations. La pénurie d'eau persistance et affecte durement le peuple sénégalais. Cette situation est la traduction patente du manque de compétence de nos dirigeants, qui ont la mission consistant d’alléger les souffrances des populations par une prise en charge sérieuse et rigoureuse de leurs besoins. Face à ce mal vivre des Sénégalais, le mouvement "Tout va mal" a abrégé sa tournée de collecte de signature concernant la pétition "Plus jamais ça", réclamant au Président Macky Sall le respect des 100 mille emploies qu’il a promis à la jeunesse.


Rédigé par leral.net le Dimanche 29 Septembre 2013 à 11:26 | | 7 commentaire(s)|

Contre la longue privation de l’eau: "Tout va mal" lance un ultimatum de 72 heures et menance d’investir la Place de l’indépendance
Le mouvement promet de s'investir corps et âme, pour faire face à ce qu'il considère comme un manque de respect notoire. "La situation actuelle est une haute trahison envers le peuple sénégalais, qui est déjà très affaibli par une morosité de notre économie nationale, la cherté de la vie, les coupures intempestives d’électricité, le chômage, ainsi que la casse tête que constitue les inondations. Et comme si tout cela ne suffit pas, voilà que le peuple est confronté à une coupure d’eau dont le degrés de mal n’a jamais atteint un niveau aussi monstrueux", dénoncent les memres du mouvement.

"Tout va mal" déplore et condamne "avec la dernière énergie la négligence et la légèreté dont font preuve nos dirigeant qui ne peine à nous donner des basées sur la réalité. Mais jamais nous n'accepterons que Macky Sall puisse nous téléporter dans le moyen âge. Nous sommes au 21ème millénaire et nous comptons y rester. Il est honteux et flagrant de voir ces images humiliantes de nos mères et sœurs, pères et frères, qui ont comme dernier recours : l’eau des pluies, celle des puits, de la mer... avec tout ce que cela comporte comme risques en terme d'insécurité sanitaire".

"Et nous ne pouvons pas contenir notre amertume et notre colère. Nous crions notre désarroi pour exiger le respect pour le peuple. Nous exprimons notre déception face à ce manque de professionnalisme. Si c’est ce cette mode de gestion versatile et aérienne que le Premier ministre, Aminata Touré, entend par "accélération ", de grâce nous la supplions d'appuyer sur le "frein" et de revoir leurs copies. Le pays fonce tout droit vers les profondeurs des abîmes. Et nous appelons à la mobilisation de tous les Sénégalais hommes, femmes, jeunes et moins jeunes, pour qu'au sortir d'un ultimatum de 72 heures, si aucune solution n'est trouvée à cette pénurie d’eau, " Tout va mal" ira envahir la place de l'indépendance pour un sit in et exiger de nos gouvernants un règlement définitif à ce problème", dit le communiqué.





1.Posté par john metzger le 29/09/2013 12:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

WOW !! VIVA !! I have to say this communique does make some sense...Tout va mal -- c'est un très bon nom pour la lute -- There is no reason a technical issue ( a PIPE) should have been found in such a state and be irreparable?? .. but it tells all (Senegalese and friends) just what SDE and SONES ets les amis ..etc .. have been up to these last years ... basic infrastructure is all in a critical state -- this has been known .. Wade squinted his eyes, like Diouf before .. it is not to blame now but INSIST on immediate investment in the basic utilities water, gas, roads, electricity .. to ensure the progress of the nation ... the clique of power may kiss the resources dollars (gas, gold) flowing through their hands, but the people also need to see progress and opportunity...it will not come in a rickshaw ...Senegalese money stand up, align with Technical support from global service providers, add transparency and get busy building the nation .. not jetting to France, US, Beijing ...etc ..how about Mouk Mouk, Dagana, Diana Malari?

2.Posté par Malabar le 29/09/2013 14:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cette situation de marasme général se trouve être la résultatnte de la corruption généralisée qui a cours dans notre pays depuis notre accession à l'indépendance.Nous sommes tous coupables et à tous les niveaux,parce que nous avons opté pour vivre au dessus de nos posibilités réelles.La faute qui revient à l'état ,c'est celle de ne pas assumer ses responsabilités On construit une route qui montre ses limites au bout de deux ans ,la position de l'état aurait été de sanctionner sévérement l'entreprise contractante et le bureau de contrôle associé ,mais que nenni .Prenons le cas des logements dits sociaux ,construits sommairement sur de petites surfaces pour optimiser les profits avec toujours une complicité des bureaux de contrôle ,le seul perdant c'est le citoyen Sénégalais ,L'état doit opérer une rupture ,en étant plus présent pour sauvegarder l'intérêt des citoyens qui sont victimes de ces systémes mafieux

3.Posté par gueye touba le 29/09/2013 14:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

oui tout va mal

4.Posté par People le 29/09/2013 16:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Encore des "profitard" d'évènements ,

arrêter d'annoncer des manifestions qui ne seront jamais tenues faute de mobilisation : derrière ce machin se trouve certainement moins d'une dizaine de personnes.

Quand un drame frappe notre pays l'on se devait de se mobiliser pour vaincre e pas faire des déclaration stériles et insensées. malheureusement ce n'est pas le cas au Sénégal, tous les politiciens artistes en quête de popularité en profite pour faire leur promo.

j'encourage ceux qui sont sur le terrain nuits et jours pour résoudre ce problème.

5.Posté par Atypico le 29/09/2013 23:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Aujourd'hui on accuse à juste titre Macky et son équipe de ne pas avoir su évaluer la situation et de ne pas avoir pris les bonnes décisions en temps et en heure: Ok Mais on se met aussi a dire que Macky a vendu "l'indépendance" et la "souveraineté" du Sénégal" à l'ancienne puissance coloniale ce qui explique la panne et l'incapacité du Sénégal de réparer par lui même. On oublie que c'est le courant libéral sous Wade qui a vendu toute l'économie du Sénégal aux plus offrants, c'est à dire à tous les captalismes du monde au nom du néolibéralisme et au prétexte que cela permettrait un décolage économique sans précédent garant d'une réelle indépendance et d'une vraie souveraineté . Le réveil est brutal, car pour un gain de développement de certains secteurs qui s 'est fait au rabais on a réussi à transformer les politiques idéologues d'hier en simples affairites s'enrichissant à millions via la signature des contrats de privatisation, et d'accords de marchés en grand nombre avec des dizaines de sociétés étrangères . Accuser Macky de la dépendance accrue du Sénégal à la France ou à l'étranger , c'est chercher à faire oublier qu'il fait partie de la famille politique"libérale", le PDS, qui a généré cette ultra dépendance du Sénégal non plus à la seule France mais aux aléas des appétits des divers requins internationaux. Regardez les bateaux dans le port de Dakar, en 74 sous Sengor il n'y avait que quelques bateaux français et russes, aujourd'hui il y a de nombreux bateaux de tous les pays. Alors le mythe de l'indépendance à acquérir via le néo libréalisme économique et la mondialisation où en est il ?

6.Posté par PINTO JEAN J. le 30/09/2013 12:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

MONSIEUR LE PRESI! nous sommes un peuple fatigué. nous vous soutenons ds vos efforts certes. mais notre patience a ses limites. ne poussez pas à bout votre nation elle risque d'en prendre un sacré coup. je suis de ces hommes qui pensons que la solution ne se situe pas dans les sitting ou autres marches qui pour la plupart se termine en queue de piranna. je suis pour les décisions d'un chef digne de ce nom qui prend les rennes sans influence qui descend sur le terrain par surpise et qui voit de visu la réalité.
Président soyez ferme ne doutez pas de vos capacités sinon vous nous inquétez.
peuple , les américains (1ère puissance) vivent actuellement des situations extraordinaires et ont quand meme ce qu'on appelle "la solidarité l'union , la hargne le gout de la réussite, la cohésion, le partage...) mais nous qu'avons nous : les critiques, le gout du recul, la discorde, le mystique, le manque de civisme, le non respect de nos valeurs et acquis....(voir la dispute entre Me el Hadj DIOUF et Cheikh seck...)
ayons l'envie de nous battre ensemble. d'être de grands hommes sans nous laisser abattre par des idées de révoltes. agissons avec le temps et ensemble.
une famille unifié ne peut etre vaincu....

7.Posté par john metzger le 30/09/2013 13:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

I read and hear the seeds of an option.. Senegalese coming together to help themselves..it is vital for the State to continue.

It is hard.. we (US) are still divided sometimes as we struggle for democracy and development. It is a part of nation building. We can help, when we see others working together -- we do not have an imperial basis or outlook (the people), and our government is NUTS, but it generally works .. All Senegalese need to work together to uncover the thieves of decades and the neocolonial masters.

Each Senegalese has the ability and power to make a good decision, that benefits family, community, and your creator.

It is not impossible to work with someone you disagree with -- it's like having another wife !

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image