leral.net | S'informer en temps réel

Contre la surfacturation - Soutien des Ibadous et de l'Ong Action islamique

Un bataillon de religieux renforcent les Imams

Le Mouvement Jama’atou Ibadou Rahman et l’Ong Action islamique ne comptent pas croiser les bras dans la lutte menée par les Imams aux côtés des populations de Guédiawaye, contre les surfacturations de la Senelec. Ils ont décidé hier, d’apporter leur soutien à ces citoyens de la banlieue et déploré l’interdiction de leur Assemblée générale, qui devait se tenir dimanche dernier.


Rédigé par leral.net le Mardi 23 Décembre 2008 à 08:41 | | 0 commentaire(s)|

Contre la surfacturation - Soutien des Ibadous et de l'Ong Action islamique
Les Imams et autres populations de Guédiawaye, en croisade contre les surfacturations de la Société nationale d’électricité (Senelec), continuent de recevoir des soutiens de la part de leurs concitoyens. Le dernier en date vient du mouvement religieux Jama’atou Ibadou Rahmane et de l’Ong Action islamique. Ces deux structures se disent solidaires de la lutte menée par les Imams de la ville de Guédiawaye qui se battent pour améliorer le sort de leurs concitoyens.
Sur les ondes de la radio privée Rfm, Imam Dame Ndiaye, président de l’Ong Action islamique justifie leur soutien par le fait que les Imams de Guédiawaye «sont des Imams qui prennent leurs responsabilités. Et, le rôle d’un Imam est un rôle social, avant tout. Nous les félicitons et nous demandons à tous les Imams de faire comme eux».
L’Imam Dame Ndiaye et ses camarades ne manquent pas de déplorer l’interdiction de l’Assemblée générale que les Imams et les populations de la ville de Guédiawaye voulaient tenir dimanche dernier. Celle-ci avait été frappée d’une interdiction de la part des autorités, qui avaient invoqué des risques de troubles à l’ordre public.
Pour rappel, c’est le 6 décembre dernier que les Imams et les populations de Guédiawaye ont organisé une marche. A travers les rues de la ville de Guédiawaye, ces manifestants, qui avaient réussi à rallier à leur cause des milliers et des milliers de personnes, avaient tenu à exprimer leur colère vis-à-vis de la Senelec, mais aussi, protester contre la cherté de la vie au Sénégal. Pour ce faire, ils avaient exigé de la société de distribution de l’énergie au Sénégal qu’elle procède à une baisse de sa tarification. Plusieurs rencontres sans suite entres ces populations et les autorités se sont tenues.
source netttali






Hebergeur d'image