leral.net | S'informer en temps réel

Contrebande de cuisses de poulets : Trois individus arrêtés par la police des HLM risquent une peine ferme


Rédigé par leral.net le Vendredi 29 Avril 2016 à 01:24 | | 1 commentaire(s)|

Trois contrebandiers ont été alpagués par la police des Hlm au moment où ils essayaient d’écouler des cuisses de poulets provenant de la Gambie. Il s’agit des sieurs Pape Dièye, Latyr Samb et Talla Djigueul. Leur arrestation n’a été possible que grâce à l’efficacité du système d’écoute mis en place par les services de renseignement et de sécurité du pays.

Appréhendés, ces derniers ont été jugés hier, en flagrant délit. Le procureur a requis trois mois d’emprisonnement ferme pour Pape Dièye et Talla Djigueul en plus de trois cent mille (300.000) francs d’amende. Quant au chauffeur Latyr Samb, il a demandé sa relaxe.

Ce qui peut sembler bizarre dans cette affaire, c'est la distribution des 200 cartons de cuisses de poulets par les éléments de la Police des Hlm en faveur des Maisons d’arrêt et de correction (MAC), notamment celles de Rebeuss, du Fort B, du Camp pénal, de la prison pour femmes de liberté 6 et de l’Empire des enfants. Ces cuisses pourraient être impropres à la consommation car aucun agent des services du ministère de la santé, encore moins ceux de la division du Commerce, de la qualité et des prix n’a été contacté. Ils n’ont appelé qu’un agent du ministère de l’Elevage qui a donné son aval sur place après avoir regardé les caisses de cartons.

Pour rappel, Pape Dièye était parti en haute mer pour pêcher avant d’aller en Gambie pour vendre les poissons. A son retour, il a été contacté par un homme d’origine libanaise pour acheter des cuisses de poulets qu'il envisageait de revendre au Sénégal. Ce dernier lui demande sur ces entrefaites de transporter pour son compte les 200 cartons qu’il a acheté à raison de neuf mille (9000) l’unité dans sa pirogue avant d’arpenter la voie maritime. Une fois à Mbour, Pape Dièye décharge les produits dans une maison puis part à la recherche d’un camion pour le transport vers Dakar. C’est ainsi qu’il loue les services de Latyr Samb au prix de cinquante mille (50.000) francs. Arrivé à Dakar, il appelle Talla Djigueul pour l’achat de quelques cartons mais la transaction n’aboutira pas car ils seront tous appréhendés et conduits dans les locaux de la police. Présentés au procureur, ils ont donc été jugés hier et l’affaire a été mise en délibéré pour le 29 mai prochain.






Hebergeur d'image