leral.net | S'informer en temps réel

Convocation de Abdoul Mbaye par les CAE dans l’affaire Habré : Un journal tchadien y voit des manœuvres de Macky et de Mimi !

«Abdoul Mbaye, ancien PM du Sénégal, convoqué par les CAE. Une manœuvre d'intimidation dans l'affaire Habré et une attaque politique du Président Macky SALL qui voit un parti politique derrière le Club "Travail et Vertu", lancé avec succès et brio par M. Mbaye ». C’est une information qui nous a été donnée par la cellule de communication de Hissène Habré, à travers un article de la rédaction de Zoomtchad.


Rédigé par leral.net le Vendredi 7 Novembre 2014 à 15:00 | | 3 commentaire(s)|

Convocation de Abdoul Mbaye par les CAE dans l’affaire Habré :  Un journal tchadien y voit des manœuvres de Macky et de Mimi !
Selon ce document : «la presse sénégalaise a révélé que M. Abdoul Mbaye, ancien Premier Ministre du Sénégal pouvait être convoqué par les CAE. En effet, le Procureur Mbacké Fall a demandé à la Chambre d'instruction d'entendre M. Mbaye, en qualité de témoin. On attend la réponse de la chambre d’Instruction dans les jours à venir. Soit elle accepte et adresse une convocation à M. Mbaye, soit elle refuse, et alors le Procureur des CAE peut faire appel».

Qu'est-ce qui explique cette convocation incroyable dans le contexte sénégalais après que les CAE ont expliqué, en rejetant la demande de constitution de partie civile du Tchad, que les questions d'argent ne relèvent pas de leur compétence ?

Pour comprendre cette convocation, dit le communiqué, «il faut revenir au dimanche 26 octobre 2014, M. Abdoul Mbaye est l'invité de l’émission Grand Jury au cours de laquelle les sujets d’actualité sont passés au peigne fin. Rappelons qu'au sujet de l'affaire Habré, l'ancien PM a fait l'objet de nombreuses attaques, les affidés de WADE ont même déposé une motion de censure contre lui, il était leur cible car la traque des biens mal acquis conduite au moment où il était à la primature, avait mené en prison Karim Wade. Plus tard, la ministre de la justice Mme Aminata Touré n'a cessé de l'attaquer par presse interposée, jalouse de ses compétences et pressée de lui succéder, elle utilisa l'affaire Habré pour encore et toujours l'atteindre».

Toujours selon ce communiqué : «quelle était l'argumentation développée par les acteurs du complot dont Mme Touré était l’un des bras armés ? Le Président Habré aurait emporté avec lui 26 milliards de francs Cfa et Abdoul Mbaye, Directeur de banque les aurait blanchis ? Et bien entendu, aucune preuve n'est apportée au sujet du montant balancé et qui évolue selon les journaux et les ONG mercenaires, 16, 24, 32 milliards... de plus, en plus délirant».

Et de poursuivre : «Abdoul Mbaye, Premier Ministre, tenu par la solidarité au sein d'un gouvernement qui a fait de l'affaire Habré, sa priorité, ne pouvait entrer dans les détails. Mais une fois, libéré des charges ministérielles, et que les attaques continuent, M. Mbaye a estimé indispensable de parler. Et c’est ainsi qu’il déclara lors de cette émission : "En 1990, Directeur de banque, je suis fier et heureux de serrer la main d'un homme à qui personne ne reprochait rien du tout. On oublie souvent les services qu'il a rendus à son pays, qu'il a libéré de l'annexion libyenne. Aujourd'hui, on veut faire un procès et on oublie la chaîne de commandement. On avance 40.000 morts, et je vois mal le Président Habré tuant et torturant à lui seul, quand on sait que la plupart des hommes politiques qui se sont opposés à lui sont vivants. Si on veut faire un procès juste et équitable, il faut que toute la chaîne de commandement soit là, à Dakar. Sinon, on organisera un procès qui sera risqué pour ceux qui l'ont voulu et organisé, mais ce procès ne sera ni juste ni équitable. Concernant les accusations de blanchiment, je tiens à apporter les informations suivantes : ma banque, et, non, moi son Directeur, a reçu un dépôt qui ne dépasse pas les 300 millions de francs CFA. Vous êtes surpris ? Pourtant, c'est cela la vérité, et les accusateurs du Président Habré, de même que leurs porte-plumes ont, aujourd'hui, dans leurs comptes bancaires des sommes beaucoup plus importantes et seraient bien embêtés d'en prouver l'origine.". Fin de citation.

Un véritable coup de tonnerre et un éclair dans le camp obscur du complot, de la médisance, de la calomnie et de la diffamation. Silence total dans leurs rangs, la rage au cœur, les assassins de la vérité sont souvent des lâches. La plupart des personnes n'en reviennent pas, sont choquées, assommés et estomaqués devant tant de manipulation, de désinformation, de saloperie, disons le tout net mais aussi de prostitution d'une certaine presse. Mais qu'attendait-elle la meute assoiffée pour apporter ses preuves à elle pour contredire le PM sénégalais ? OÙ SONT LES PREUVES DE VOS 24 MILLIARDS ?

Les acteurs du complot sont fous de rage, l'édifice construit à coups de mensonges, se craquèle et tangue. Le silence acheté mais aussi la terreur promise à toute personne qui oserait dire le contraire des calomnies placardées en longueur de journée, ce silence noir venait de se briser, quelqu'un avait osé !

Oser dire la Vérité, tout simplement. Mais ne nous avait-on dit que l'objectif recherché par la justice, c'était la manifestation de la Vérité ?

Hélas, dans cette affaire HABRE, la parole est promise et est assurée à tous ceux qui diffament, qui calomnient, qui reprennent à leur compte pour l'amplifier la fabrique judiciaire d'une autre histoire. Et c'est pourquoi, le courage politique du PM Abdoul Mbaye a énormément dérangé toute l'élite qui se tait, parfois corrompue, parfois actrice du complot comme la faussaire Aminata Touré».

«Sans compter que le Président Macky SALL qui ne veut pas voir une opposition politique et démocratique existée et agir sur ses flancs, ne dormait plus que d'un seul œil depuis la mise sur pied du Club de réflexion et d'initiatives dénommé "Travail et Vertu" qui a vu se regrouper en son sein, la crème des cadres financiers, économistes et autres du Sénégal. En haut lieu, les supputations vont bon train, Macky SALL ne veut pas entendre parler de ce Club et les accusations de positionnement pour une candidature présidentielle en 2017 sont balancées par des journalistes commandités. Malgré les réponses apportées par l'intéressé, rien n'y fait. Le Club de M. Mbaye est l'obsession de Macky SALL qui rumine un sale coup comme le laissait-on entendre dans les salons dakarois. Alors quand, les propos de M Mbaye sur le Président Habré furent diffusées, il se sentit critiquer dans son engagement à corps perdu pour liquider le Président Habré, aussi demanda t-il au Ministre de la justice Sidiki Kaba, d'instruire le Procureur Mbacke Fall et de faire convoquer Abdoul Mbaye», ajoute l’article de Zoomtchad, diffusée par la cellule de communication de Habré.

Et d’argumenter davantage : «la manœuvre politicienne était tellement évidente en regardant la Une du journal, on constate que la page entière est consacrée à la convocation de M. Mbaye, alors que normalement la véritable info était la convocation d'Idriss DEBY, qu’on ne découvrira qu’à l'intérieur de l'article en caractères minuscules. L'organisation de la fuite de l'info avait bel et bien un objectif politique : impliquer l’ancien PM dans une procédure judiciaire pour trouver les voies et moyens de son élimination politique».

«M. Abdoul Mbaye, fils du grand juge Kéba Mbaye est très serein, comme l'ont dit, ses proches. La Vérité sur l'affaire Habré dérange, elle sera dite encore plus fort aux CAE. Et tant pis pour ceux qui ont vendu leur conscience et leur personne au Dieu Argent. Et tant pis pour les médiocres, les lâches et sournois acteurs du complot», argue la rédaction de Zoomtchad.








Hebergeur d'image