leral.net | S'informer en temps réel

Convoqué et auditionné par la Dic : Clédor Sène perdu par ses connexions avec les proches de Me Abdoulaye Wade


Rédigé par leral.net le Samedi 12 Décembre 2015 à 11:36 | | 10 commentaire(s)|

Condamné dans l’affaire de l’assassinat du juge Me Babcar Sèye puis amnistié à la faveur d’une loi, Amadou Clédor Sène est revenu au devant de la scène à la suite de ses multiples convocations à la Division des investigations criminelles (Dic). Selon plusieurs journaux dakarois, on le soupçonne de préparer des actions d’envergures contre le régime de Macky Sall.

Seulement, dans un entretien qu’il a accordé à la télévision Sen Tv, Clédor Sène a lui-même levé un coin du voile sur ses auditions à la Dic. Selon lui, celles-ci viseraient, en réalité, des hommes politiques de l’opposition. "Il faut que les politiciens arrêtent de vouloir faire de moi leur arme. Les politiciens veulent m’utiliser comme bras armé et se faire la guerre, je ne suis l’arme de personne, je n’appartiens à aucun parti politique", confie-t-il. Dans sa livraison de ce samedi, L’Observateur revient sur cette affaire et révèle que se sont ses connexions avec certains hommes politiques de l’opposition qui ont été interceptées par Dic. Pour les policiers, ces connexions viseraient à déstabiliser le pays. Comme les fois passées.

Parmi les contacts de Clédor Sène, L’Obs cite Souleymane Ndéné Ndiaye, ancien Premier ministre, Modou Diagne Fada, Me El Hadji Diouf, Baïla Wane, Pape Samba Mboup et Adama Sène, assistante de l’ancien Président Me Abdoulaye Wade. Les enquêteurs voulaient savoir le but de tous ces contacts physiques et téléphoniques entre Clédor et les politiciens susnommés. Des réponses ont été servies aux enquêteurs. Clédor Sène, qui dit ne rien se reprocher, a détaillé ses relations avec les anciens collaborateurs de Me Wade. Pour l’ancien Premier ministre Souleymane Ndéné Ndiaye, Clédor Sène a expliqué l’avoir contacté il y a près d’un mois. La raison de cet appel était de lui recommander son beau-frère, afin qu’il le choisisse comme responsable de sa formation politique (Union nationale du peuple) dans la région de Tambacounda. Quand à Me El Hadji Diouf, Amadou Clédor Sène dit l’avoir appelé il y a un mois, pour le féliciter de son comportement à l’Assemblée nationale. Ensuite, il dit s’être rendu chez Pape Samba Mboup, il y a deux semaines. Clédor Sène était parti solliciter une aide financière auprès de l’ancien chef de cabinet de Me Abdoulaye Wade. Pape Samba Mboup ne lui aurait offert que 10.000 FCfa pour le transport. Concernant un message qu’il avait eu de l’ancienne assistante de Me Wade dans la journée du 3 mars, Clédor Sène a laissé entendre que cette période a coïncidé avec le séjour de Me Abdoulaye Wade au Sénégal. Il avait introduit une demande d’audience pour voir l’ancien chef de l’Etat. Mais cette rencontre que souhaitait Clédor Sène avec le Pape du Sopi ne s’est jamais tenue.






Hebergeur d'image