leral.net | S'informer en temps réel

Corruption à l'IAAF: Pape Massata Diack entendu pendant 7 tours d’horloge

Les choses bougent dans l’affaire de la corruption présumée à la Fédération internationale des associations d’athlétisme (IAAF). L’ancien consultant marketing de l’IAAF, Pape Massata Diack, a en effet été auditionné hier, pendant près de 7 tours d’horloge par les éléments de la Sûreté urbaine de Dakar.


Rédigé par leral.net le Mardi 16 Février 2016 à 09:32 | | 4 commentaire(s)|

Selon EnQuête, le fils de Lamine Diack, arrivé aux environs de 16 heures, a quitté le Commissariat central de Dakar un peu avant minuit. Certains de ses proches étaient sur les lieux mais vu l’attroupement qu’ils créaient, ils ont été dispersés par la police.

A sa sortie, Pape Massata Diack s’est engouffré dans une 4x4 Range rover sans piper mot. Le fils de l’ancien président de l’IAAF, qui n’a pas été gardé à vue, est prié de rester à la disposition de la justice sénégalaise. Son audition est relative à une affaire de corruption qui lui vaut un mandat d’arrêt d’Interpol, suite à l’enquête ouverte par les juges français du parquet financier de Paris. Pape Massata Diack est en effet, soupçonné d’avoir pris part au chantage de la Russe Liliya Shobukhova. Cette marathonienne, finalement suspendue en avril 2014 pour dopage, a déclaré avoir payé 450 000 euros afin de pouvoir participer aux Jeux de Londres en 2012 et de cacher les données anormales de son passeport biologique, document qui rassemble tous les résultats de contrôles sanguins. L’affaire a fini par éclater au grand jour et a valu à Lamine Diack une mise examen pour ‘’corruption’’ et ‘’blanchiment aggravé’’.

L’ancien président de l’IAAF est soupçonné d’avoir caché des cas de dopage russes contre de l’argent. De l’argent qui a créé beaucoup de polémiques au Sénégal car il aurait servi au financement de l’opposition lors des locales de 2009 et à la présidentielle de 2012. Lamine Diack était obligé de monter au créneau pour démentir l’information du site du journal ‘’Le Monde’’, selon laquelle il aurait financé la campagne des opposants à Me Abdoulaye Wade. Affaire à suivre.






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image