Leral.net | S'informer en temps réel



Cosejehab : « Le Sénégal a la responsabilité d’établir une juridiction spéciale efficace »

Rédigé par (Plus d'informations demain sur leral .net) le 23 Novembre 2010 à 18:06 | Lu 549 fois

Dans un document parvenu à Ferloo, la Coalition sénégalaise pour le jugement équitable de Hissène Habré (Cosejehab) a réagi à la décision de la Cour de Justice de la CEDEAO. Pour cette structure, même si la Cour de la Cedeao réaffirme la nécessité de juger Hissène Habré, elle a cité de manière tronquée le mandat confié au Sénégal par l’Union africaine.


Cosejehab : « Le Sénégal a la responsabilité d’établir une juridiction spéciale efficace »
Après avoir pris connaissance de l’arrêt de la Cour de Justice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) dans l’affaire Hissène Habré contre la République du Sénégal, la Cosejehab précise que « le Sénégal a la responsabilité d’établir une juridiction spéciale efficace ».

Contrairement à l’idée que certains veulent distiller dans l’opinion, Reed Brody et compagnie clarifient que la Cour de justice de la Cedeao soutient les victimes dans leur quête de justice mais appelle à l’organisation d’un procès selon des modalités différentes de celles envisagées auparavant. Car, expliquent-ils, « la mise en œuvre du mandat de l’Union Africaine doit se faire selon la coutume internationale qui a pris l habitude dans de telles situations de créer des juridictions ad hoc ou spéciales. L’expression « juridiction compétente » contenue dans ce mandat ne signifie rien d’autre que la mise en place d’un cadre judiciaire ad hoc ».

Elle (la Cosejehab) rappelle, à cet effet, que le tribunal ouest africain est la troisième institution, après le Comité des Nations Unies contre la torture en 2005 et l’Union africaine en 2006, à appeler le Sénégal à traduire Habré en justice.

Ferloo.com