leral.net | S'informer en temps réel

Côte d’Ivoire-Congo : Avant le rapatriement de son corps, Papa Wemba fait Commandeur de l'ordre national à titre posthume

La dépouille mortelle de l’artiste musicien congolais, Papa Wemba, à l’état civil Jules Shungu Wembadio Pene Kikumba a quitté la terre abidjanaise très tôt jeudi matin aux environs de 5 heures (heure locales et Gmt) pour Kinshasa (Congo) qui entend « le célébrer avec la plus grande ferveur », a constaté l’Agence de presse Africaine (APA) sur place dans la capitale économique ivoirienne.


Rédigé par leral.net le Jeudi 28 Avril 2016 à 10:30 | | 0 commentaire(s)|

«Papa Wemba, maintenant viens, viens on rentre à la maison. On va te célébrer à la façon de chez nous .Ta ville t'attend, elle t'attend avec la plus grande ferveur », s'est exprimé dans une atmosphère lourde ponctuée de pleurs, le ministre congolais du tourisme Elvis Muntiri Wa Bashala, à la tête d'une forte délégation en provenance du Congo en face du cercueil de Papa Wemba, recouvert du drapeau de la République démocratique du Congo.

C'est à bord d'un Air bus 320 de Condo Airways que « le chef du village Molokai » a effectué ce voyage vers son Congo natal.

L'émissaire de Joseph Desiré Kabilla (Président congolais) a remercié la Côte d'Ivoire pour l'honneur à son fils et la grande solidarité dont a fait preuve ce pays « qui a été complice de sa dernière volonté, celle de partir en face de ton public en extase ».

« Nous avons été très touchés de voir les autorités ivoiriennes lui décerner à titre posthume la décoration la plus honorifique de la Côte d'Ivoire, Commandeur de l'ordre national. Nous savons que Papa Wemba était ici chez lui et les autorités ivoiriennes l'ont honoré comme un digne fils du pays dans ces moments terribles », a-t-il-salué.

Le ministre ivoirien de la Culture et de la Francophonie, Maurice Bandama à la tête de la délégation ivoirienne avec sa collègue de la Solidarité de l'indemnisation des victimes, Mariatou Koné ont accompagné Papa Wemba en République démocratique du Congo aux côtés de A'Salfo lead vocal du groupe Magic System.

« Nous partons à Kinshasa sur les instructions du Chef de l'Etat pour accompagner Papa Wemba, la veuve et toute la délégation », a précisé Maurice Kouakou Bandama qui a dans la foulée remercié le peuple ivoirien venu «nombreux à la cérémonie d'hommage artistique » quelques heures plutôt.
« Il a choisi de mourir en Côte d' Ivoire .C ‘est un symbole. Il fut un exemple de travail, de sérieux de rigueur », a-t-il vanté en parlant de Wemba.

« C'est un artiste qui est venu finir sa vie terrestre en Côte d' Ivoire. Il est venu avec un orchestre de 22 personnes. Il était important pour nous de réconforter ces personnes par un accompagnement psychologique et apporter la compassion de l'Etat de Côte d' Ivoire à son pays à ses proches, ses fans. Le corps ne nous appartient pas. Nous sommes en Afrique et il est de notre devoir d'accompagner Papa Wemba », a pour sa part déclaré Mariatou Koné, ministre ivoirienne de la Solidarité, de la cohésion sociale et de l'indemnisation des victimes.

Papa Wemba a été fait Commandeur à titre posthume de l'Ordre national du mérite au cours d'une veillée artistique au palais de la culture de Treichville (Sud d'Abidjan). Cette distinction a été remise à son épouse Maman Maria Rosa dite Amazone.

Jules Shungu Wembadio Pene Kikumba, dit Papa Wemba, né le 14 juin 1949 dans le Sankuru (centre de la République démocratique du Congo) est décédé le dimanche 24 avril dernier à la suite d'un malaise qui l'a affaissé au moment où il prestait à la 9è édition du Festival des musiques urbaines d'Anoumabo (FEMUA) à Abidjan.

Source: APA






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image