Leral.net | S'informer en temps réel



Côte d’Ivoire : Lâché par Alassane et Bédié, Soro, fâché, va-t-il se convertir à l’Islam « opportuniste »?

le 8 Avril 2016 à 08:46 | Lu 1564 fois

Côte d’Ivoire : Lâché par Alassane et Bédié, Soro, fâché, va-t-il se convertir à l’Islam « opportuniste »?

 

 

Par Hervé Coulibaly avec Sylvie Kouamé | Connectionivoirienne.net 

Va-t-il les pas de son ex-homologue du Gabon, Guy Nzouba Ndama, démissionnaire? 

Guillaume Soro a déjà un prénom musulman que seuls quelques initiés connaissent. Mais cela ne suffit pas : le président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, en attendant de suivre les traces de son homologue du Gabon, serait prêt à se convertir à l’Islam s’il trouve un imam sérieux et crédible. 

Proche de Ouattara, militant officiel du Rdr , originaire du nord, le Senoufo Guillaume Soro n’est pas musulman. En effet, on trouve de nombreux chrétiens chez les Senoufos de Ferké et de Korhogo au Nord de la Côte-d’Ivoire. Laurent Dona Fologo en est un exemple. 

Dans sa stratégie de conquête du palais présidentiel – outre l’adversité de toutes les tendances du Fpi – Guillaume Soro craint que le fait de n’être pas musulman détourne de son ambition, le plus gros lot des musulmans du Rdr. 

La mayonnaise n’a pas encore pris, à cause des imams qui hésitent à servir de cheval de Troie pour une opération séduction et opportuniste, eux qui sont pourtant prompt à accueillir de nouvelles âmes. 

À Abidjan certains imams avaient déjà refusé d’accompagner Amon Tanoh Marcel, dans son récent mariage avec l’ex assistante de l’ex ministre Charles Diby Koffi. 

Autrefois converti à l’Islam, le directeur de cabinet du président ivoirien était redevenu chrétien sans crier gare; préférant fréquenter à nouveau l’église au lieu des mosquées. 

Guillaume Soro qui n’a pas fait cet aller-retour pourrait finalement vaincre les réticences et réussir sa conversion, en attendant de suivre la voie de son désormais ex-homologue du Gabon, en l’occurrence le président du parlement gabonais qui a démissionné et annoncé sa candidature à l’élection présidentielle dans son pays. 

Insatisfait de savoir qu’il ne fait pas partie des plans des présidents Bédié et Ouattara, dans le schéma de succession Rhdp mis en place, le président du parlement ivoirien est en train de déployer une stratégie d’adhésion à sa personne pour faire comprendre à messieurs Bédié et Ouattara qu’ils n’ont pas d’autre choix que de composer avec lui. 

Des confidences concordantes font état de ce que Guillaume Soro ne cache plus sa déception à l’égard du président Ouattara. 

Une ou deux fois au moins, le président Ouattara a devant témoin présenté Soro comme son successeur. Il plaisantait peut-être, mais depuis qu’il l’a nommé à la tête du parlement, Soro y croyait de plus en plus. Pourtant tout porte à croire que s’il ne bouge pas, il perdra tout bientôt, car il lui est revenu que le président Ouattara est tombé des nues lorsqu’il lui a été rapporté qu’il a promis à Soro qu’il ferait de lui son successeur. « Quand on arrive à ce type de confusion, malentendu, attentes déçues ou frustration, c’est que c’est grave ! », confie un sachant qui ajoute que le plus courageux des cadres du Rdr, celui à qui le Rhdp doit l’accession au pouvoir, en l’occurrence Guillaume Soro semble prêt à ne lésiner sur aucun moyen… 

Afrik53.com : Média Citoyen Libre