Leral.net | S'informer en temps réel



Côte d'Ivoire: des proches en exil de Laurent Gbagbo rejettent les accusations de coup d'Etat

le 14 Juin 2012 à 12:18 | Lu 489 fois

En Côte d'Ivoire, les autorités affirment avoir déjoué un complot - attribué à des partisans de l'ex-chef d'Etat Laurent Gbagbo - visant à renverser le gouvernement du président Alassane Ouattara. Mercredi 13 juin 2012, le ministre de l'Intérieur Hamed Bakayoko a clairement accusé à la télévision des officiers pro-Gbagbo et des responsables politiques de l'ancien régime d'être derrière ce complot avorté. Les autorités ivoiriennes affirment aussi avoir identifié les conspirateurs présumés. Les proches de Laurent Gbagbo exilés au Ghana rejettent en bloc les déclarations du ministre de l'Intérieur ivoirien.


Côte d'Ivoire: des proches en exil de Laurent Gbagbo rejettent les accusations de coup d'Etat
« Ridicules », « impossibles à prendre au sérieux », voilà la position des proches en exil de Laurent Gbagbo sur ces accusations de coup d'Etat. A leurs yeux, il s'agit d'une tentative des autorités de montrer que l'ancien président ivoirien constitue une menace pour le pays.

A l'heure où courent de nombreuses rumeurs sur sa possible mise en liberté provisoire, ses partisans dénoncent une manoeuvre politique pour influencer les juges de la Cour pénale internationale. Justin Katinan Kone, le porte-parole de l'ancien président ivoirien, est cité comme le financier de cette opération. Joint par téléphone par RFI, celui qui est soupçonné par la justice ivoirienne d'avoir vidé les caisses de la BCEAO, la Banque centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest, nie toute implication et condamne l'attitude des autorités. « Ce n'est pas en cherchant à humilier l'opposition qu'on arrivera à la réconciliation », s'est-il désolé.

L'ancien ministre s'interroge sur les conditions de détention et d'interrogatoire de Moïse Lida Kouassi, l'ex-ministre de la Défense de l'ancien président Laurent Gbagbo, qui ont mené à ces aveux. Il souligne aussi que si les autorités ivoiriennes ont d'emblée accusé des mercenaires pro-Gbagbo d'être responsables des dernières tueries dans l'Ouest, l'ONU, elle, n'a pas encore désigné de coupable.

RFI


1.Posté par Nangadoumbaye le 15/06/2012 08:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Naïve Ouatara

Que Ouatara et la bande de tueur qui le suivent sache qu'on ne peut pas cacher la lumière du soleil.

Il brillera toujours.


Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site