Leral.net | S'informer en temps réel



Côte d'Ivoire: deux ministres limogés, dont celui des Affaires étrangères

Rédigé par La rédaction le 25 Novembre 2016 à 21:44 | Lu 753 fois

« Il est mis fin aux fonctions de ministre de messieurs Albert Mabri Toikeusse et Konan Gnamien » : c'est par cette formule quelque peu lapidaire que le secrétariat général à la présidence ivoirienne a mis fin, ce vendredi après-midi, aux fonctions de ces deux ministres, des Affaires étrangères et de l'Habitat.


Albert Mabri Toikeusse, ex-ministre ivoirien des Affaires étrangères, a été limogé le 25 novembre 2016. © mabritoikeusse.org
Albert Mabri Toikeusse, ex-ministre ivoirien des Affaires étrangères, a été limogé le 25 novembre 2016. © mabritoikeusse.org
Le premier, Albert Mabri Toikeusse, ex-ministre des Affaires étrangères, est le patron de l'Union pour la démocratie et la paix en Côte d'Ivoire (UDPCI). Le second, Konan Gnamien, ex-ministre de l'Habitat donc est le dirigeant de son parti l'Union pour la Côte d'Ivoire (UPCI).

Deux hommes, deux partis, qui ont refusé l'alliance RHDP ( Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix) et donc la répartition des postes d'investiture pour les 255 sièges à pourvoir à l'Assemblée nationale, le 18 décembre prochain.

Face aux tout puissants RDR et PDCI de Ouattara et Bédié qui ont leurs ouailles à satisfaire en matière d'investiture, les deux petits partis de Mabri Toikeusse et Gnamien Konan n'ont pas voulu se contenter de quelques postes à la marge.

Ainsi, l'UDPCI, parti créé par l'ex-général Robert Gueï qui dispose de 9 postes à l'Assemblée, se serait bien vu avec 13 circonscriptions où concourir. Mais, problème, l'alliance pour la majorité présidentielle RHDP ne lui concédait que 11 postes. Aussi, l'UDPCI fait scission avec le RHDP et se présentera finalement dans 23 circonscriptions.

En sortant du RHDP, les représentants de ce deux partis se font donc sortir du gouvernement par la même occasion.

Ce vendredi matin, le président Ouattara a appelé son chef de la diplomatie pour lui signifier son limogeage. Une « conversation courtoise », nous a précisé le ministre Albert Mabri Toikeusse qui répond, lorsqu'on l'interroge, que son parti ne s'est pas mis hors du RHDP : « Nous nous sommes un peu éloignés », conclut-il.

source: RFI


Plus de Télé
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 19:54 Fidel Castro : la fin du voyage