leral.net | S'informer en temps réel

Coupe du Monde 2014 : La Colombie frappe un grand coup d’entrée face à la Grèce !

Pour cette première rencontre du groupe C, la talentueuse Colombie défiait la valeureuse Grèce. Au final, les Cafeteros s'imposent largement et prennent la tête de leur poule, en attendant le résultat de Côte d'Ivoire - Japon.


Rédigé par leral.net le Samedi 14 Juin 2014 à 20:39 | | 0 commentaire(s)|

Coupe du Monde 2014 : La Colombie frappe un grand coup d’entrée face à la Grèce !
Ce sont deux équipes qui n’ont pas eu de problèmes pour se qualifier pour la Coupe du Monde qui s’opposeront lors de cette première journée du groupe C. Néanmoins, pour cette Coupe du Monde, la Colombie devra faire sans son attaquant vedette Falcao. C’est le non moins talentueux Teofilo Gutierrez qui prendra ainsi place sur le front de l’attaque. Les qualités offensives des Colombiens vont essayer de faire déjouer le bloc compact et regroupé des Grecs. Une équipe ne comptant plus que deux éléments de l’Euro 2004, tournoi dans lequel la Grèce avait réalisé l’exploit de soulever le trophée. Dans une poule plutôt homogène, les partenaires de Karagounis prêts à jouer leur va-tout pour tenter de se qualifier pour les huitièmes de finale.

Pourtant, ce sont les Colombiens qui démarrent pied au plancher. Dès la cinquième minute, le numéro 10 James lance parfaitement Cuadrado sur le côté droit. Le joueur de la Fiorentina décide de centrer en retrait à ras de terre pour le même James, qui s’efface pour laisser Pablo Armero ouvrir le score (1-0, 6e). Touchés mais pas coulés, les Grecs tentent de réagir par l’intermédiaire de Koné, mais sa frappe passe à côté du cadre du portier niçois, David Ospina. Forte de ce but d’avance, la Colombie gère le tempo de la rencontre et se crée des occasions, à l’image du centre d’Armero pour Cuadrado (15e) ou du une-deux entre Ibarbo et Gutierrez (16e).

Durant la première demi-heure, les mouvements incessants des joueurs offensifs colombiens posent trop de soucis aux Hellènes. Ces derniers ne se démontent pas pour autant et sont tout proches d’égaliser sur coup-franc suite à la tête de Torosidis (27e). La Colombie baissant de rythme, les débats s’équilibrent. Volontaires, les hommes de Fernando Santos poussent avant la mi-temps. A la 44e minute, Ospina est obligé de s’employer pour détourner une frappe de Koné qui partait en lucarne. Un arrêt décisif qui permet aux siens de gagner les vestiaires avec l’avantage d’un but.

Dès le retour des vestiaires, Samaras donne des sueurs froides à l’enceinte de Mineirão acquise à la cause des Cafeteros. Le joueur du Celtic Glasgow s’effondre dans la surface, mais l’arbitre laisse logiquement le jeu se dérouler (46e). Présent en tribune pour soutenir ses coéquipiers, Falcao voit son partenaire de jeu monégasque décocher une frappe bien stoppée par Karnezis (49e). Ce dernier ne peut rien faire au moment où Gutierrez catapulte le ballon au fond des filets sur un corner botté par James, toujours lui, subtilement détourné par Aguilar (2-0, 58e). Malgré ce break, les Grecs ne baissent pas pavillon. Ils heurtent même la barre transversale sur une tête plongeante à bout-portant de Gekas (63e).Samaras, un des plus gros dangers offensifs face à la Colombie, tente le coup de loin mais sa frappe ne trouve pas le cadre (84e).

A la toute fin du temps additionnel, James aggrave le score en bonifiant un superbe mouvement offensif entre Zuniga, Cuadrado et le meneur de jeu monégasque (3-0, 90e+3). Sans forcément avoir maîtrisé son sujet, la Colombie s’impose largement 3-0 face à la Grèce et empoche trois précieux points. Une chose est sûre, il va falloir compter sur la Tricolor, qui compte des talents à tous les postes.

Footmercato






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image