leral.net | S'informer en temps réel

Coupures d’électricité, cette fois-ci c’est bon, ne dites rien !

Vous l’avez bien remarqué, vous le vivez peut-être malheureusement aussi, les coupures d’électricité sont bien de retour. Et pour combien de temps encore ? Personne ne sait, peut-être seuls le Président, le Premier ministre, le ministre de l’énergie, le directeur général de la SENELEC…


Rédigé par leral.net le Mercredi 26 Mai 2010 à 19:13 | | 5 commentaire(s)|

Coupures d’électricité, cette fois-ci c’est bon, ne dites rien !
Au moment où vous lisez ces lignes, vous êtes au courant certainement de cette affaire de découvert bancaire de 2,1 milliards effectué par le directeur général de l’Aser (Agence pour l’électrification rurale), vous vous rappelez de l’affaire du milliard de la SENELEC placé dans une banque étrangère par Samuel Sarr, à l’époque directeur général de la boîte. Dans cette question d’énergie, on se joue bien de la tête des sénégalais. Mais attention, le risque est trop explosif !

Le weekend dernier, au cours d’un débat radiophonique, un conseiller spécial vraiment spécial du Premier ministre a annoncé le début de la fin des délestages en 2011 et la fin définitive en 2012. Qui peut croire à Youssou Diallo, c’est son nom ? Lorsque le ministre de l’énergie annonçait la fin des délestages dans une semaine, c’était un 9 juin 2008.

M. Sarr expliquait : « la reprise des coupures d’électricité à un déficit de 80 mégawatts constaté sur un réseau suite au non payement de redevances dues à GTI ». Ce n’était pas vrai mais c’était plus compréhensible que l’histoire de l’épervier qui a touché des câbles électriques ou le camion qui a heurté des poteaux. Vous avez remarqué cette fois-ci, la SENELEC ne communique pas. Nos amis préfèrent rester dans leurs coins et gérer des situations ponctuelles comme mettre des sites religieux hors délestage.

Récemment à Ourossogui(Matam), le médecin-chef de l’hôpital faisait remarquer à travers les ondes d’une radio de la place que ses patients souffrent plus de la chaleur avec les coupures qui les privent de climatiseurs que de leur opération chirurgicale. Il faut oser nous dire ceux qui meurent faute d’électricité dans des hôpitaux !

Le Président nous disait de retourner à la bougie en attendant… Pourtant lors de ses sorties internationales, il défend partout que notre pays est loin d’être un pays pauvre ou encore pays pauvre très endetté. D’ailleurs, il faut juste dire que nous sommes inclassables. Vous voyez combien la réalité est très loin des chiffres et autres théories d’experts.

Une proposition : et si on divise le pays en deux zones rurale et urbaine. La SENELEC s’occupe exclusivement de la zone urbaine et l’Aser celle rurale ?

Mettez vos contributions dans le dossier, rapidement, un délestage est vite arrivé !

NDIAGA DIOUF

Rédacteur en chef Pressafrik.com

ndiagadiouf2005@yahoo.fr



1.Posté par Bozz le 26/05/2010 19:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les délestages ne touchent plus une seul tranche de la populations c'est devenu un cas de mal-gérance dont on nous avais promis déjà en 2002 "sa stricte stabilité".

2.Posté par FATIGUE le 26/05/2010 20:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est bien fait pour les SENEGALAIS puisque y'a pas d'hommes on n'est tous des Ta pa ngué. Comme disais le célébre griot halpular qui chantait les louanges du président SENGHOR lors des déplacements au fouta je cite: Thouba ko ngota ko senghor diéy, laffa ko goto ko Senghor diéy. Dans ce pays le pantalon et le chapeau appartiennent à WADE. Peut etre les femmes feront entendre un jours les bruits de leurs casserolles.

3.Posté par diouf le 27/05/2010 00:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

si le senegal était une entreprise ,on aurait dit qu'il est bord de la faillite.
s'il était un bateau on aurait dit qu'il va couler.
s'il etait un homme ,on aurait dit qu'il est mourant.
puisqu'il ne sagit ni d'une entreprise,ni d'un bateau encore moins d'un homme,mais d'un pays d'une nation, d'une patrie,il urge que tout senegalais y met du siens pour qu'on arrache ce pays des mains d'un viellard vampire.

4.Posté par sam le 27/05/2010 01:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est tout à fait normal que nous subissons des delestages en ce moment. en effet c'est le moment ideal pour faire l'entretien des machines pour qu'elles puissent tenir lors de la période de canicule. car avec l'été qui se pointe à l'horizon les centrales si elles ne sont pas bien entretenues risquent de disjoncter et nous plonger dans l'obscurité pendant plus d'heures qu'actuellement. c'est pourquoi nous devons faire preuve de patience.

5.Posté par Pape le 27/05/2010 11:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Sam, je me demande si tu n'es pas payé pour poster ce message. Comment on peut faire la maintenance avec tout ce temps? Voyons, ce n'est pas possible. Ce sont juste des foutaises. Le problème des délestages n'est rien d'autre que la mauvaise gestion de la SENELEC. L'Etat dit investir des milliards, qu'il va chercher à nouveau pour les détourner et les envoyer dans des comptes en banque en Europe. C'est cela le problème. Tant que nos dirigeants ne seront pas portés sur la bonne gouvernance, on aura toujours des délestages. Il faut auditer la SENELEC, et on verra tout ce qui s'y passe. C'est la cata

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image