leral.net | S'informer en temps réel

Cour d'Assises de Ziguinchor: Trois individus accusés d'association de malfaiteurs acquittés

La Cour d'assises de Ziguinchor (Sud) a prononcé vendredi l'acquittement des accusés Ali Camara,Thierno Amadou Baldé et Mamadou Salifou Baldé pour les délits d'association de malfaiteurs, vol commis la nuit en réunion avec effraction et violences ayant entraîné une incapacité non encore déterminée avec usage d'armes véritables et usage de véhicules, a constaté l'APS.


Rédigé par leral.net le Vendredi 29 Novembre 2013 à 22:00 | | 0 commentaire(s)|

Cour d'Assises de Ziguinchor: Trois individus accusés d'association de malfaiteurs acquittés
Les faits remontent au 27 mai 2007 vers 10h. La station d'essence de Vélingara, dans la région de Kolda a été attaquée par 7 individus à bord d'un véhicule 4X4. Les assaillants armés de Kalachnikov ont tiré plusieurs coups de rafales, blessant gravement le vigile préposé à la sécurité de la station d'essence.

Le gérant a pris la fuite. Les assaillants ont ensuite emporté la somme de 1,4 millions de francs CFA, représentant la recette journalière. Les éléments de la brigade de gendarmerie de Kolda se sont rendus sur les lieux où ils ont procédé aux premières enquêtes et à l'évacuation du vigile blessé.

Quelques jours après l'attaque de la station d'essence, les pandores ont été informé par le Commissaire de police de Gabou, en Guinée-Bissau, qu'une dame répondant au nom de Ramatoulaye Diallo connaissait les malfaiteurs.

Les gendarmes basés à Vélingara se sont rendus en Guinée-Bissau. Ils ont pu procéder à l'interpellation de Ali Camara,Thierno Amadou Baldé et Mamadou Saliou Baldé, avec l'aide de la police bissau-guinéenne.

L'avocat général Djibril Bâ a, dans son réquisitoire, demandé à la Cour d’acquitter purement et simplement les co-accusés. Le représentant du ministère public a dénoncé la légèreté avec laquelle le juge d'instruction de Kolda a mené cette enquête.

''Depuis 7 ans, ces gens croupissent en prison. Je ne suis pas un défenseur des droits de l’homme. Mais, il se pose quelque part un problème des droits humains dans cette affaire'' a estimé le magistrat.

Il se dit très déçu aussi bien des enquêtes des gendarmes que par celles effectuées par le juge d'instruction du tribunal régional de Kolda.

''Je n'ai vu nulle part dans le procès-verbal des informations concernant Ramatoulaye Diallo et son époux Ibrahima Camara. Compte tenu de la gravité de l'affaire, les gendarmes auraient du insister auprès du commissaire du Gabou pour entendre les deux individus'' a-t-il dit.

''On a fait comme si Ramatoulaye n'existait pas. On s'est contenté des informations livrées par le commissaire du Gabou'' a encore dénoncé l'avocat général.

Me Sididki Kanouté de la défense a soutenu que'' l'avocat général a fait preuve de courage en rappelant que la liberté est sacrée''. Il a demandé l'acquittement de ses clients, estimant qu'il n'existe pas de preuves pour entrer en condamnation.

''La partie civile a déclaré qu'elle ne reconnaît pas les accusés. Le dossier est vide. La légèreté de l'enquête est manifeste dés le premier jour. C’était le véhicule Pick up de couleur bleu'' a-t-il dit.

Les autres avocats Me Diéne Ndiaye et Me Assane Seck se sont engouffrés dans la brèche ouverte par l'avocat général pour demander l'acquittement de leurs clients.

La Cour a finalement acquitté Ali Camara Thierno Amadou Baldé et Mamadou Saliou Baldé au bénéfice du doute.

La partie civile qui a réclamé 10 millions de francs au titre de dommages et intérêts, a été débouté par la Cour.






Hebergeur d'image