leral.net | S'informer en temps réel
Hebergeur d'image

Cour suprême : La caisse d’avance bloque encore le député maire Khalifa Sall à Reubeuss


Rédigé par leral.net le Jeudi 21 Septembre 2017 à 17:13 | | 0 commentaire(s)|

C’est finalement la douche froide pour Me Ciré Clédor Ly et Cie les avocats de Khalifa Sall  qui avaient déposé un pourvoi en cassation devant la Cour suprême contre la détention du député maire de Dakar. La Cour suprême a rejeté ce jeudi le recours en annulation de la procédure.

 

Me Clédor Ly et les autres avocats abattaient ainsi leurs dernières cartes dans la procédure pour obtenir une liberté provisoire. Finalement, la montagne d’espoir de libération du maire de Dakar a accouché d’une souris, puisque le pourvoi en cassation n’a pas abouti devant la Cour suprême.

 Pourtant, les avocats de Khalifa Sall s’étaient fondés sur l’article 16 du décret de 1966 et n°00503/Mud/Sm/Iaaf du 31 janvier 2003 portant régime financier des collectivités locales.

 

Les avocats avaient également attaqué devant la Cour suprême, l’ordonnance n°150 du Doyen des juges d’instruction pour demander à la Cour de casser et d’annuler l’ordonnance.

 

C’est le 14 juin dernier que Khalifa Sall et ses six collaborateurs avaient bouclé leur 100e jour en prison. Pour rappel, Khalifa Sall et ses amis de la Mairie de Dakar sont poursuivis à propos de la caisse d’avance pour les chefs d’association de malfaiteurs, détournement de derniers publics portant sur 1,8 milliard de F Cfa, escroquerie portant sur les derniers publics, blanchiment et faux et usage de faux en écritures administratives et de commerce.

Devant le fait accompli, Me Ciré Clédor Ly et Cie, qui jugent toujours illégale cette décision, ont déclaré qu’ils vont poursuivre le combat. Pour Me Clédor Ly, il est temps « d’internationaliser cette affaire ».

 

Massène DIOP Leral.net