Leral.net | S'informer en temps réel

Crash du vol AH5017: la thèse d’une action délibérée n’est pas exclue

le 7 Août 2014 à 20:16 | Lu 1809 fois

Crash du vol AH5017: la thèse d’une action délibérée n’est pas exclue
Deux semaines après le drame, les premiers éléments de l’enquête visant à expliquer les causes de l’accident du vol AH 5017 d’Air Algérie au Mali avec 116 personnes à son bord, ont été donnés par le bureau d’enquêtes et d’analyses (BEA). Si la boîte noire enregistrant les conversations de la cabine de pilotage reste inexploitable, l’extraction des paramètres de vol a permis de reconstituer la trajectoire de l’avion.

Après son décollage de Ouagadougou à 1h15 du matin, l’appareil atteint une altitude de croisière d’environ 9 500 m vers 1h37. Les enquêteurs constatent des changements de route modérés typiques d’une stratégie d’évitement des zones orageuses.
Mais peu à peu l’avion ralentit et sa vitesse passe de 500 à 300 km/h. Une dizaine de minutes plus tard, il entame une chute vertigineuse, en spirale et à très grande vitesse. Une seconde seulement avant l’impact, l’avion était encore à 500 mètres d’altitude.
A ce stade, les enquêteurs n’excluent aucune hypothèse sur les raisons de la catastrophe aérienne. Pour l’heure, la boîte noire contenant les conversations dans la cabine de pilotage est inexploitable malgré les heures passées à restaurer les bandes magnétiques. Il s’agirait en fait d’un dysfonctionnement qui n’est pas lié à l’accident.