Leral.net | S'informer en temps réel



Crash du vol EgyptAir : le signal d'une boîte noire détecté en mer

Rédigé par ( La rédaction ) le 1 Juin 2016 à 15:22 | Lu 416 fois

première étape" : le BEA confirme ce mercredi 1er juin que le signal détecté par la Marine française est bien celui d'une des deux boîtes noires du vol Paris-Le Caire d'EgyptAir, qui s'est abîmé le 19 mai en Méditerranée, avec 66 personnes à bord, dans des circonstances encore inexpliquées.

"Le signal d'une balise d'un enregistreur de vol a pu être détecté par les équipements de la société Alseamar déployés sur le bâtiment de la Marine nationale Laplace", indique le directeur du Bureau d'enquêtes et d'analyses, Rémi Jouty.

Le navire hydrographique Laplace était arrivé mardi sur la zone du crash pour participer aux recherches de l'épave et des boîtes noires. Le signal, poursuit le BEA, a pu être détecté "à partir de l'analyse des données radar disponibles et du signal de la balise de détresse qui ont permis de définir une zone de recherches prioritaire et les moyens à mettre en oeuvre. Ce travail a été effectué en étroite coordination avec les autorités égyptiennes."

Réponses dans une semaine ?

Le navire est équipé de trois engins immergés (DETECTOR-6000) de la société française Alseamar, capables de détecter les "pings" (échos sonar) des boîtes noires jusqu'à 5.000 mètres de fond (contre 3.000 mètres pour la zone présumée du crash). Deux membres du BEA se trouvent à bord, en plus des trois enquêteurs français et de l'expert d'Airbus dépêchés au Caire pour l'investigation.

Un peu plus tôt dans la journée, les autorités égyptiennes avaient annoncé que le navire militaire français avait capté "des signaux émanant probablement" d'une boîte noire de l'appareil.

Il faudra toutefois attendre une semaine avant l'arrivée d'un autre bateau spécialement équipé pour être en mesure de remonter à la surface les deux enregistreurs de vol, précise le ministère égyptien de l'Aviation civile dans un communiqué. Le navire John Lethbridge de la société Deep Ocean Search (DOS), muni d'un robot permettant de repêcher les boîtes noires par 3.000 mètres, doit en effet rejoindre la zone du crash présumé vers le 10 juin.

L'Airbus A320 avait soudainement disparu des écrans radars en pleine nuit le 19 mai dernier, avant de tomber en mer à mi-chemin entre la Crète et la côte nord de l'Egypte