leral.net | S'informer en temps réel

Crimée : La communauté internationale face à son honneur. (Papa Assane Ndiaye)


Rédigé par leral.net le Mercredi 19 Mars 2014 à 08:04 | | 6 commentaire(s)|

Août 1990,le président Saddam Hussein lance son armée à l'assaut de l'émirat du Koweït. La petite armée koweitienne est balayée en moins de 4 heures.
L'Irak venait d'annexer un pays pour s 'accaparer de ses puits de pétrole.
.La réplique des Etats unis et des alliés n'ont pas tardé. Après multiples négociations et de compromis..., le conseil de sécurité des nations unis vote la résolution 665 autorisant l'usage de la force pour respecter l'embargo économique .
Faisant fi et narguant la communauté internationale en renforçant ses postions militaires sur ses frontières maritimes et son bouclier humain ('occidentaux),le conseil de sécurité de l'ONU se réunit à son siège et vote une nouvelle résolution 668 lançant un ultimatum au président Irakien Saddam Hussein de retirer ses troupes du Koweït sans compromis.
Le 15 Janvier 1990,à minuit, les membres des nations étaient habilités à entrer en guerre contre l'Irak. Le lendemain soit 19 heures après l'expiration de l'ultimatum la puissance des ateliers dénommés bouclier du désert entre en guerre contre l'Irak pour contraindre l'Irak à respecter le droit international.
24 ans après ,le président russe Vladimir Poutine vient de décider l'annexion d'une partie de l'Ukraine dans la fédération russe faisant la sourde oreille aux menaces de sanctions politiques et économiques des occidentaux.
La Russie est en flagrant délit de non respect des traités internationaux et de la souveraineté ukrainienne.

Comme la société des nations, l'organisation des nations unies sera une situation critique et chaotique si le drapeau russe continue de flotter en territoire ukrainien.
Le peuple de Crimée a décidé son schisme après un référendum illégal au vu de la constitution de l'Ukraine et dans un contexte de peur .

La Russie bafoue complétement le droit international. L'Ukraine est obligé de riposter militairement pour défendre l'intégrité de son territoire.

Il sera certainement seul dans cette guerre ( David et Goliath)contre la Russie car la communauté internationale frileuse en Syrie ne brandira pas les armes contre la puissance militaire russe.

Les sanctions économiques brandies par la France, la Grande Bretagne et les États unis feront plus de mal en occident qu'en Russie.
Le président Vladimir Poutine est dans la même démarche et la même posture que le président Saddam Hussein en 1990.
La communauté internationale aura t'elle le courage d'aller plus loin que les sanctions politiques et économiques pour faire plier la Russie qui prône la force au détriment du droit international.?

Une chose est sûre la Crimée est définitivement russe en ce jour du 18 Mars 2014



Papa Assane Ndiaye
Honfleur - France






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image