leral.net | S'informer en temps réel

Crise à la fédération départementale de la Ld de Médina Yoro Foula : La direction du parti veut éviter un précédent dangereux

Après le Parti démocratique sénégalais (Pds), la Ligue démocratique (Ld) est secouée à son tour par un mouvement de contestation au niveau de la fédération départementale de Médina Yoro Foula (Kolda). Ce, suite à l’annonce par le secrétaire général adjoint de cette fédération départementale de sa démission, de même que onze autres camarades membres du bureau. Ces derniers demandent le départ du secrétaire général qu’ils accusent de manque de considération à leur égard. Cependant, du côté de la direction, cette demande est refusée pour éviter de créer un précédent à la Ld.


Rédigé par leral.net le Jeudi 3 Septembre 2015 à 11:32 | | 0 commentaire(s)|

Interpellé sur cette crise en gestation au sein de cette fédération de Médina Yoro Foula, Moussa Sarr, porte-parole de la Ligue démocratique (Ld), précisant que ces responsables sont toujours membres de la Ld, dit qu’ils ont plutôt annoncé le gel de leurs activités au niveau de la fédération Ld de Médina Yoro Foula, des suites d’un malentendu avec le secrétaire général de la fédération. Confirmant que le groupe des démissionnaires avait effectivement saisi la direction du parti qui a engagé des discussions avec les deux parties, notamment le camp des démissionnaires et celui du secrétaire général, en vue d’une solution, il se dit surpris par l’annonce de leur démission. « Je suis surpris de la décision prise par ce groupe. La direction du parti était en train de se donner corps et âme pour trouver une solution avec eux. A la suite de leur correspondance, le Secrétaire général national, contrairement à ce qu’ils ont dit, a convoqué une réunion sur la question. À l’issue de cette rencontre, le camarade chargé de l’organisation, Mamadou Fall, et d’autres camarades ont été désignés pour suivre cette question et discuter avec les deux parties. Je sais qu’ils ont rencontré les uns et les autres. Mais malheureusement, ils ont écrit pour dire qu’ils ont démissionné du bureau fédéral », relate Moussa Sarr.

Le porte-parole de la Ld a tout de même tenu à préciser : « Nous nous ne pouvons pas être d’accord avec des membres qui démissionnent parce que tout simplement, le bureau fédéral ne tient pas ses réunions. Nous comprenons leurs préoccupations parce que, en tant direction de la Ld, nous demandons à toutes les structures de tenir régulièrement les réunions. Mais, s’il y’a une fédération comme celle de Médina Yoro Foula et certainement d’autres qui ne tiennent leurs réunions, ça, nous le déplorons, tout en précisant que nous comprenons également les difficultés des camarades des régions ». «Souvent les fédérations couvrent une distance très longue. Tenir une réunion d’un bureau fédéral, ça coûte, dans certaines fédérations, beaucoup d’argent que nos responsables, au niveau de la base, ne disposent souvent pas. Cependant, malgré cette situation difficile, le parti invite toujours les responsables à tenir des rencontres à la base conformément aux décisions de la réunion sur l’organisation nationale du parti, tenue en mars dernier », ajoute encore Moussa Sarr qui indique qu’il n’est pas question que la direction de la Ld crée un précédent en demandant le départ de l’actuel secrétaire général. « Notre souhait, c’est qu’ils restent dans le parti. Nous comprenons les difficultés des uns et des autres, mais notre position, c’est qu’ils discutent entre eux sous la supervision de la direction du parti pour trouver la meilleure des solutions. Toutefois, je précise que la direction du parti ne peut obliger le président de la fédération à rendre le tablier pour ne pas créer un précédent dangereux. Tout ce que nous les conseillons, c’est qu’ils s’assoient autour d’une même table et ensemble trouver la meilleur des solutions au problème auquel ils font face », conseille le porte-parole de la Ld dans les colonnes du journal.






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image