leral.net | S'informer en temps réel

Crise : les leaders du Front Mànkoo Wattu Senegal volent à leur propre rescousse!

Après plusieurs semaines de répit, l’opposition regroupée dans le Front pour la défense du Sénégal/Mànko Wattu Senegal refait surface. Et cette fois-ci encore c’est pour croiser le fer avec le régime de Macky Sall. Il reste à savoir si c’est le Mànko Wattu Senegal qui a avait marché le 14 octobre passé sera le même qui va encore marcher le 21 décembre prochain comme prévu par le porte-parole du jour Mamadou Diop Decroix en conférence de presse de ce vendredi 25 novembre 2016.


Rédigé par leral.net le Vendredi 25 Novembre 2016 à 21:19 | | 3 commentaire(s)|

es leaders du Front Mànkoo Wattu Senegal
es leaders du Front Mànkoo Wattu Senegal
Au lendemain de leur marche du 14 octobre dispersée par le jet de gaz lacrymogène des forces de l’ordre, Malick Gakou et Cie peinent à élever de la voix. En effet, l’engouement noté tout au début de cette trouvaille est de plus en plus en perte de vitesse. Lors d’une conférence de presse organisée ce vendredi 25 novembre, ils étaient que quatre leaders de Mànko à avoir pris part à la conférence de ladite coalition de l’opposition. Le Cordonnateur Malick Gakou (Grand Parti), Déthié Fall (Rewmi), Mamadou Lamine Diallo (Tekki) et de Mamdou Diop Decroix étaient entre autres les seules leaders à avoir participé à la conférence.

Les autres leaders de Mànko Wattu Senegal tels qu’Abdoul Mbaye (Act), Ousmane Sonko (Pastef), Omar Sarr (Pds), Modou Diagne Fada (Fdr/yessal), Pape Diop (Bokk Guiss Guiss), Mouth Bane (Diubanti Sénégal) et bien d’autres n’étaient pas présents à la conférence. Est-ce à dire que le Front Mànko Wattu senegal du coordonnateur Malick Gakou traverse-t-il une crise ?

En tout cas une telle atmosphère semble accréditée les propos d’un autre Malick différent du Coordonnateur du Front Mànko Wattu Senegal. Le professeur Malick Ndiaye puisse que c’est de lui qu’il s’agit avait déclaré dans le passé qu’il y’a de la magouille dans Mànko Wattu Senegal.

« Au lieu de considérer que quelqu’un d’autre va prendre le relais à Malick Gakou, il y a des magouilles de politiciens, les mêmes, qui ont décidé de lui accorder trois mois. C’est une illustration de l’identité entre le pouvoir et son « wax waxeet », et puis les opposants et leur « wax waxeet ». C’est une illustration du fait que nous avons une même classe politique. Ces deux actes de « wax waxeet » montrent que nous avons affaire à de mêmes types de comportements qui ne sont pas démocratiques ni républicains, du côté du pouvoir, comme des opposants », disait le professeur Malick Ndiaye.

Au demeurant, attendons de voir si le 21 décembre 2016, tous les leaders de Mànko Wattu senegal reprendront le front contre le régime de Macky Sall qui a, d’ailleurs, prévu de les rencontrer dans les prochains jours pour discuter du processus électoral.

Landing DIEDHIOU, Leral.net






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image