Leral.net | S'informer en temps réel

Crise libyenne : Où est l’Afrique ?

Rédigé par L'actualité à chaud sur le Sénégal Et dans le monde. le 2 Mars 2011 à 12:35 | Lu 1240 fois

LERAL.NET - L’historien Joseph Ki-Zerbo disait : « L’Afrique existe mais il est rare de la rencontrer ». Cette affirmation est encore plus actuelle. La situation en Libye la démontre bien. Au moment où le monde s’organise pour accompagner la population libyenne dans sa révolte contre un dictateur, l’Afrique est totalement absente sur tous les plans : humanitaire, politique et diplomatique.


Crise libyenne : Où est l’Afrique ?
L’Afrique se réveillera-t-elle un jour ? Une question qui a toute son importance dans le contexte politique actuel. La Libye mobilise le monde, l’Afrique est encore dans son sommeil profond. Les Etats-Unis, après avoir vigoureusement condamné la répression aveugle et sanglante de Kadhafi à l’encontre de son peuple, ont proposé aux manifestants libyens une assistance sur tous les plans. L’option militaire n’est pas exclue. L’administration a également anticipé sur les sanctions. Elle a gelé les avoirs du « Guide » libyen et ceux de 25 de ses proches. Tandis que le Pentagone réfléchit sur la mise en place d’une Zone d’exclusion aérienne pour anéantir la force aérienne de Kadhafi et redéploye les forces navale et aérienne de la 6ème flotte de l’Us Army dans la mer Méditerranée et dans la mer Rouge pour parer à toute éventualité.
L’Union européenne s’est aussi investie dans les sanctions. Elle a gelé aussi les avoirs de Kadhafi et ses proches. Auparavant, elle a condamné, dans l’unanimité, la répression violente des manifestants libyens, et dépoussière l’embargo sur la vente et la livraison d’armes en Libye. La France, elle de son côté, a envoyé dans avions humanitaires, remplis de médicaments pour les populations de l’est de la Libye. L’Italie, la Grande Bretagne, l’Allemagne, l’Australie, la Russie, etc. ont tous condamné la furie sanglante de Kadhafi sur son peuple et ont donné leur accord pour la saisine de la Cour Pénale Internationale en vue de la traduction du « guide » libyen devant la justice internationale.
En Afrique, seul le Maroc a véritablement condamné la répression. La Tunisie a été parfaite dans l’accueil des réfugiés qui ont quitté la Libye. Les Tunisiens ont apporté leur soutien aux populations de toute nationalité qui ont passé la frontière tuniso-libyenne.
Aux premières heures du soulèvement de la population libyenne, les dictateurs africains ont appelé leur « bienfaiteur » pour le soutenir. Après ce geste contraire à la morale et à la dignité humaine, certains dictateurs ont démenti avoir émis des appels téléphoniques en direction de la Libye pour manifester soutien et réconfort à leur « guide ». C’est grave ! Les Etats ne sont même pas capables d’envoyer des avions pour organiser le rapatriement de leurs compatriotes coincés en Libye. L’Union africaine, elle, a simplement balancé un communiqué pour « condamner » l’attitude de Kadhafi. Et ailleurs, elle se permet d’envoyer des dictateurs et putschistes qui n’ont aucune légitimité - Abdel Aziz, Blaise Compaoré et Idriss Deby - pour aller convaincre le « fou » Gbagbo de quitter le fauteuil présidentiel qu’il occupe illégalement. C’est ça l’Afrique. Les présidents d’Afrique ne peuvent pas condamner Kadhafi parce que, non seulement certains d’entre eux ont bénéficié des largesses du « guide », mais, en réalité, ils sont tous des « Kadhafi », des despotes, des tyrans et des monarques.

Thiedo


1.Posté par SECK Abdoulaye le 02/03/2011 13:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler





Les Soulèvements actuels en Afriques : Une menace pour la Renaissance Africaine
Evolution du Concept de Renaissance Africaine


La notion de renaissance est présente dans l’histoire des peuples à différentes époques, et a toujours été une dynamique de renouveau, de revivification. Comme la renaissance européenne et la renaissance de l’Asie du Sud- Est, la renaissance africaine s’inscrit dans la droite lignée des peuples de se forger un destin digne de leur attente.

Le concept de "Renaissance Africaine" est perçu pour la première fois dans les slogans de l'Association Universelle pour le progrès des Noirs – UNIA, fondée par l'africain-jamaïcain, GARVEY Marcus.
L’UNIA était un Mouvement pour le retour sur la terre mère des descendants d'esclaves déportés aux Amériques, qui, après l'abolition de l'esclavage, étaient confrontés, aux Etats-Unis, à des intimidations perpétrées par le Ku-Klux-Klan. En effet, c'est dans sa convention internationale du 1er Août 1920 à Harlem, New York, que furent scandés des slogans tels que "Réveille toi Ethiopie, Réveille toi Afrique!", "l'Afrique pour les africains d'Afrique et d'ailleurs", "Renaissance de la race noire". Ce mouvement, qui en 1923 revendiquait prés 6 millions de membres, finit en 1925 dans des scandales financiers ; mais son architecte mourût en 1940 à Londres, restera à jamais « un visionnaire qui a insufflé de l’inspiration à sa race dans sa lutte ardue pour sortir de la dégradation que des siècles d’esclavages ont entraînés ».

L'expression "Renaissance Africaine", telle quelle, est avancée plus tard par Cheikh Anta DIOP, pour la première fois en 1948 dans une interrogation "Quand pourra t- on parler d'une Renaissance Africaine?" in « le Musée Vivant », n° spécial 36-37, novembre 1948, Paris, pp57-65. Ce grand savant, dans plusieurs de ses ouvrages, s'est donné corps et âme pour la restauration de la vérité historique - le replacement de la place de l'Afrique et de l'homme africain dans l'histoire évolutive du monde, tant sur le plan de l’origine de l’humanité, de sa colonisation des continents et de la différenciation des races, que sur le plan de la civilisation, avec l'Egypte pharaonique, la civilisation la plus ancienne, et qui était négroïde.

Les travaux de Cheikh Anta, tant sur le fond que sur la forme, témoignent que les cinq siècles d'esclavage et de colonisation de l'Afrique ne sont qu'un détail en terme de durée sur la grande histoire du peuple africain dont les débuts sont ceux de histoire de l’humanité. Et de ce fait, nous estimons que le contenu de cette période ahurissante d'humiliation et de déshumanisation, ne peut en aucune manière porter atteinte à la conscience collective du peuple Africain ; la conscience de ce grand peuple, édificateur des pyramides, instructeur de savants qui ont fait la fierté de la Grèce antique et de l'Occident d'aujourd'hui ; et dont les racines sont encrées dans toutes les civilisations africaines.
Plus récemment, La relance de la "Renaissance Africaine" en Afrique du Sud s’est faite d’abord sous forme de slogans, puis des discours successifs de Thabo Mbeki qui ont précisé sa conception.
En effet, en 1998, une première conférence sur la renaissance est organisée à Johannesburg en présence de plusieurs universitaires africains et une deuxième regroupant davantage d’intellectuels et de personnalités de l’Afrique est organisée en octobre 1999, avec le soutien de l’OUA. L’accession au pouvoir de Mbeki, son promoteur, a vulgarisé la notion de renaissance africaine.
Ainsi sur le plan continental, le plan MAP [Programme de Renaissance africaine pour le nouveau millénaire], d’ossature Renaissance Africaine a été élaboré avec le concours d’autres Présidents avant d’être fusionné avec le plan Oméga de Maître Abdoulaye WADE, Président de la République du Sénégal. Ce programme fusionné est validé à Abuja à l’occasion de 38ième sommet de l’OUA sous le nom de Nouveau Partenariat pour le Développement de l’Afrique.

Aujourd’hui, la renaissance africaine dispose, en Afrique du Sud, d’un Institut chargé de faire sa promotion; mais si ce concept doit interpeller l’ensemble du continent, il est aussi de la responsabilité de chaque intellectuel africain d‘apporter sa contribution dans sa conceptualisation afin qu’elle puisse atteindre ces véritables objectifs.
Renaissance Africaine et Contexte mondial actuel :

A la lumière des ces travaux antérieurs, nous avions estimé qu’il restait beaucoup d’aspects que ce concept doit couvrir s’il veut insuffler un changement global, conduisant au réveil de l’Afrique dans ce monde du XXIe siècle ; d’où notre obligation de lui forger cette théorie. Et c’est dans ce contexte d’espoir pour la réalisation de cet idéal africain que surviennent les soulèvements dans certains pays africains jadis aux positions très tranchées dans ces débats de composition et de recomposition de blocs à l’échelle mondiale sous la houlette de l’Europe et des Etats-Unis.
En effet, au rythme où vont les choses et à regarder de près les foyers de tensions s’allumer un à un, il y a lieu de se poser des questions sur les véritables rôles des uns et des autres dans ce contexte de marasme économique et de recomposition géopolitique. Les coïncidences troublantes nous poussent à nous demander les rôles des uns et des autres surtout des promoteurs de l’Union pour la Méditerranée et des contempteurs des réseaux islamiques au moyen orient compte tenu de la place incontournable de la finance islamique dans l’équilibre financier mondial.
En tout état de cause, la Renaissance Africaine ou précisément la réalisation de l’Unité Africaine ainsi que les tentatives de contrôle et de maîtrise du moyen orient par les puissances islamiques radicales deviennent de plus en plus hypothétiques avec le démantèlement progressif de leurs bases les plus influentes notamment : la Lybie, l’Egypte, l’Iran, le Bahreïn, l’Algérie, le Maroc, le Soudan, et dans une moindre mesure la Côte d’Ivoire.

Avons-nous le droit et le devoir, devant l’Histoire, de nous laisser entrainer et ainsi foutre en l’air autant d’efforts consentis par des générations antérieures ? N’est-il pas temps pour nous de nous ressaisir et enfin de décider en AFRICAIN pour les AFRICAINS ?

Abdoulaye SECK
Coordonnateur Conscience Citoyenne
Email : laillesec@yahoo.fr

2.Posté par Badou le 02/03/2011 13:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'afrique noire y est presente bien sure mais avec des mercenaires sanguinaires employes pour tuer des libyens. C'est tout ce qu'elle peut faire en l'absence de leader credible et de president serieux soucieux de l'avenir de ce continent. leur tour ne va pas tarder.


3.Posté par FALL le 02/03/2011 15:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Noir et pas fier de l'être ! Jamais mes fréres négres ne se rebelletons contre leurs dirigents déspote et voleur tel que WADE et paires
Le négre que je suis est égoïste......, même pas en rêve !j'amais cela n'arrivera en afrique noir.

4.Posté par SHITTY-SHIT le 02/03/2011 15:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ferme ta gueul nous ne tue pas avec tes minables soit disants heros .CHEIKH ANTA SI IL ETAIT UN AFRIACN FIER DE L ETRE IL DEVRAIT CHANGER SA MENTALITE TOUBA EN S ETANT UN VRAI AFRICAN S ABILLER EN FARICAN MANGER EN AFRICAIN ET ECRIRE EN AFRICAIN MAIS PAS EN TOUBAB.
SENGHORE est hypocrite il a profite de nous pour vivre tranquilement en france et mourir la-bas pour etre enterrer chez nous .ON n a pas besoin de sa carapace pour se developper pote!et il etait peau noir mask blanc senghor.si il aimer la beaute noir il n aller epouser une petasse blance Colette SENGHOR.

MARCUS GARVEY A PRONE LE RETOUR DE L AFRIQUE MAIS IL N A JAMAIS SES PIEDS EN EN AFRIQUE N EST CE PAS?
L AFRIQUE EST UNE TERRE RICHE MAIS AVEC DES FILS MAUDITS.

SI ON ME PARLE LA GRANDEUR DE SENGHOR DE MARCUS DE CHEIKH ANTHA JAI ENVIE DE S IMMOLER EN FEU COMME A FAIT Mr BODJ DEVANT LE PALAIS MERDIQUE DU ROI ABDOULAYE WADE.QU ES TCE QU ILS ONT APPORTER A LAFRIQUE ? CAR ON EST EN RETARD PAR RAPPORT A LEUROPE 2 OU 3 SIECLES ,


5.Posté par thiep le 02/03/2011 20:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

senegalais dafa beugueu thiep té bari wakh rék tien d'autre

6.Posté par le Fils de l homme le 05/03/2011 11:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vous demandez ou est la diplomatie africaine ? Vous devez savoir que ce qui se passe en Lybie et dans les pays arabes va s etendre dans les autres pays et il y aura pire pire... Ces dirigeants ne sont que des marionnettes qui sont au service de l occident plutot pret a sanctionner Gbagbo sur commande de l empire romain alors qu ils ne valent pas plus que lui. C est l echec de la politique de l occident- Esaie 8-10- a imposer des dirigeants aux africains. Pourtant Khadaffi a fait mieux pour son peuple mais est-il saint? Savez vous que Khadaffi n est pas l auteur des attentats de Lockerbie? Savez vous que Khadaffi a pris cette responsabilite pour arranger l Angleterre pour lutter contre les pauvres qui gardent les commandements de Dieu et a eliminer des elements vises qui etaient dans cet avion? Savez vous que Khadaffi est adultere ? Savez vous que Khadaffi se joue des africains ?...Reveillez vous , rien ne se passe dans ce monde sans que l Eternel ne soit pas au courant...C est la fin de l empire du mal, le Royaume de Dieu est pour les pauvres et les opprimes-Matthieu 5-a12. C est le Messie qui vous ecrit. Aimez la Verite car seule la Verite peut sauver le monde.
le Fils de l homme

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site

Plus de Télé
< >