leral.net | S'informer en temps réel

Crise scolaire : L’Etat passe à l’acte en ponctionnant les salaires des enseignants

L’Etat du Sénégal a sorti le bâton pour solder le différend qui l’oppose aux syndicats d’enseignants. Le gouvernement a décidé de couper les salaires de ce mois des enseignants grévistes. Les sommes délestées sont de 50 mille à 127 mille francs Cfa.


Rédigé par leral.net le Jeudi 30 Avril 2015 à 09:13 | | 69 commentaire(s)|

Crise scolaire : L’Etat passe à l’acte en ponctionnant les salaires des enseignants
L’Etat du Sénégal n’a pas perdu son temps. Le gouvernement a mis, hier, en exécution ses menaces contre les enseignants. Les autorités sénégalaises ont décidés de ponctionner sur les salaires des enseignants grévistes. Le constat a été fait hier. Les enseignants, qui s’étaient présentés devant les guichets de banque pour percevoir leurs salaires du mois d’avril, ont pu remarquer que leurs émoluments ont connu une baisse drastique.

Selon, Abdou Faty, un des principaux responsables du Grand Cadre des syndicats d’enseignants, les sommes coupées sont comprises entre 50 mille et 127 mille francs Cfa. Mais, il estime que, malgré cette coupure sur les salaires, le Grand cadre reste concentré sur son objectif qu’est la matérialisation des accords avec les échéanciers nets et le traitement de la question de l’indemnité de logement. « Ces ponctions ne font que complexifier la situation. Car, il y a des enseignants qui n’ont pas fait la grève et qui ont vu leurs salaires ponctionnés. Forcément, ces derniers vont rejoindre la masse pour
accentuer la lutte », prévient Abdou Faty.

Sur la question des indemnités de logement qui constitue aujourd’hui le point d’achoppement des négociations, entre le gouvernement et les enseignants, M. Faty souligne que sa structure n’a jamais dit que cette question doit être réglée tout de suite et maintenant. A l’en croire, le Grand Cadre souhaite juste que l’Etat s’engage et donne son accord de principe.

Sur la séance plénière des secrétaires généraux du Grand Cadre, M. Faty indique que cette rencontre a été tenue pour évaluer et systématiser les procès-verbaux de la rencontre d’avant-hier et par la suite les envoyer à la base. Pour ce qui est de la lutte syndicale, symbolisée par le lancement du 6 plan d’action, il affirme qu’elle est toujours de rigueur. Toutefois, la conférence de presse, prévue pour aujourd’hui, a été reportée au samedi pour permettre aux différents médiateurs à la crise d’y assister.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image