leral.net | S'informer en temps réel

Crise scolaire : Le Khalife des Mourides appelle à la fin des grèves

La crise scolaire et universitaire préoccupe les familles religieuses. C’est pourquoi, Touba a invité les enseignants grévistes à tout faire pour sauver l’année scolaire. Selon Walf Grand Place, c’est le Magal de Mbacké Kadior, avant-hier samedi, qui a servi de plateau au Khalife général des mourides pour demander aux enseignants de mettre fin à leur mouvement d’humeur.


Rédigé par leral.net le Lundi 23 Avril 2012 à 09:43 | | 2 commentaire(s)|

Crise scolaire : Le Khalife des Mourides appelle à la fin des grèves
Cet appel a été lancé en présence d’une délégation du gouvernement conduite par le ministre de l’éducation, Ibrahima Sall, et comprenant, entre autres, Aminata Tall, secrétaire générale de la présidence de la république, Imam Mbaye Niang et Moustapha Cissé Lô, ministre conseillers.

Présidant la cérémonie officielle du Magal de Mbacké Kadior, Serigne Moustapha Mbacké aîné de Serigne Sidy Moctar Mbacké, a livré le message de soutien du guide religieux à Macky Sall et son gouvernement. « Le Khalife général des mourides demande aux enseignants un temps de grâce à la nouvelle équipe gouvernementale. Il faut la soutenir », a soutenu Cheikh Thioro Mbacké, porte-parole de la famille Mbacké de Gouy Mbind dont Serigne Cheikh Sidy Moctar Mbacké est également le Khalife.

Maintenant, il reste à savoir si les grévistes s’accorderont une oreille attentive à l’appel du Khalife général des Mourides. Pour sa part, le ministre de l’éducation, Ibrahima Sall a rappelé, devant les représentants de Cheikh Sidi Moctar Mbacké, les engagements du chef de l’Etat qu’il est déjà en train d’honneur.

Pour sa part, le ministre de l’éducation, Ibrahima Sall a rappelé, devant les représentants de Cheikh Sidi Moctar Mbacké, les engagements du Chef de l’Etat qu’il est déjà en train d’honorer.



1.Posté par GENERAL le 23/04/2012 12:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Sage décision je pense que les élèves qui ne veulent plus travailler ne doivent pas entraver le déroulement des enseignements dans les établissements privés et autres publics qui n'ont connu des perturbations majeures
C'est même égoïste de leur part et l'état doit prendre ses responsabilités en se prononçant très tôt quant à l'organisation d'examen pour les élèves ayant travaillé correctement et prendre toutes les dispositions sécuritaires pour permettre le bon déroulement des enseignements c'est son devoir
Maintenant ceux qui décrètent l'année blanche sont libres de ne plus aller à l'école mais qu'ils n'empêchent pas les autres de travailler
S'il est vrai que pour certains établissements publics il est IMPOSSIBLE de sauver leur année parce ce que des soit disant professeurs ont poussé le seuil de l'IRRESPONSABILTE jusqu'à ne pas faire un seul cours dans leurs classes ou pire encore ils n'ont plus foulé le sol de leur établissement depuis belle lurette; il y a par contre des établissements qui malgré la grève, ont tenu des enseignements corrects permettant à leurs élèves de faire leur examen de fin d'année.
Il ne saurait avoir une année blanche pour ceux là
Que tous ceux qui sont contre une année blanche élèves parents professeurs se lèvent pour sauver ce qui peut encore l'être
CONTRE UNE ANNEE BLANCHE

2.Posté par nana le 23/04/2012 21:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

héy wahal loumana né anée bi profeseur yi yakhe nagne ko ba paré kéne menatouko réparé

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image