leral.net | S'informer en temps réel

Crises multiformes dans les segments de la vie nationale: Le Fncl constate l’absence de réponses satisfaisantes et l’incurie du régime de Macky Sall

Le jeudi 23 décembre 2015, s’est réuni à la Permanence Omar Lamine BADJI, le bureau de la Fédération Nationale des Cadres Libéraux à l’effet d’examiner la situation politique nationale et la vie du parti.


Rédigé par leral.net le Dimanche 26 Avril 2015 à 22:56 | | 6 commentaire(s)|

Crises multiformes dans les segments de la vie nationale: Le Fncl constate l’absence de réponses satisfaisantes et l’incurie du régime de Macky Sall
Appréciant la situation politique nationale, la FNCL constate l’absence de réponses satisfaisantes et l’incurie du gouvernement face aux crises multiformes qui touchent quasiment tous les segments de la vie nationale.
Malgré les mirages condensés dans le PSE, le désenchantement est l’opinion la mieux partagée chez nos compatriotes. Les slogans creux de gouvernance sobre et vertueuse sont aujourd’hui rangés aux orties laissant place à l’apologie de la transhumance et au démantèlement de l’opposition par tous les moyens pour masquer les engagements souscrits et non tenus.
A ce titre, la FNCL se solidarise des travailleurs, et particulièrement des fonctionnaires de l’éducation nationale et exige du gouvernement la fin du dilatoire et le respect de ses engagements pour mettre fin à la crise scolaire. La persistance de prise de mesures unilatérales par le gouvernement dans le secteur de l’éducation et l’instrumentalisation des élèves pour les dresser contre les enseignants doivent cesser pour faire place à un dialogue franc et inclusif avec les principaux acteurs, seul gage pour une année scolaire paisible.
L’absence de volonté du gouvernement pour résoudre la crise scolaire contraste avec les ambitions déclinées dans le PSE sur le développement du capital humain et la protection sociale.
Mais cela n’étonne guère si l’on sait que les objectifs consignés dans le PSE ne seront pas atteints parce que ne correspondant ni à nos moyens ni à la réalité de la situation économique caractérisée par une réelle perte de dynamisme.
La récente sortie du représentant résident du FMI annonçant que les objectifs de croissance du PSE ne seront pas atteints en est une parfaite illustration.
En attestent les faibles performances du secteur primaire dans presque tous ses indicateurs qui découlent de la gestion chaotique du département de l’agriculture et du pilotage à vue de la campagne agricole 2014-2015. La faiblesse de la production agricole par rapport aux prévisions sur toute l’étendue du territoire annonce inéluctablement la famine et la paupérisation des couches paysannes.
A ce titre, la FNCL se fait échos de l’alerte lancée par le DG de la FAO relative à l’insécurité alimentaire qui prévaut dans le Sénégal oriental et s’interroge sur les réelles motivations du ministère de l’agriculture dans la persistance de ses affabulations mensongères comme quoi la production de cette année est meilleure que la précédente campagne.
Aussi, face à la tendance baissière du baril du pétrole qui oscille, à ce jour autour de 67 dollars, la FNCL exige du gouvernement la fin de l’arnaque sur le carburant en complicité avec les détaillants par l’augmentation de leur marge de 10 frs à 14 frs à travers l’effectivité d’une baisse conséquente des prix à la pompe (690 frs CFA pour le gasoil et 792 frs CFA pour l’essence)qui faut-il encore le rappeler sont les plus chers en Afrique de l’ouest.
Sur un autre chapitre relatif au naufrage tragique en Méditerranée 995 migrants, la FNCL dénonce l’absence d’informations fiables et l’inexistence d’un dispositif pour un suivi régulier et rapproché du phénomène par les autorités sénégalaises. Alors que notre pays est un grand contributeur en matière de migration clandestine, le gouvernement peine à nous édifier sur la présence ou pas de Sénégalais parmi les victimes. Malgré les tergiversations et dénégations sur l’existence de victimes sénégalaises, il est indéniable à ce jour qu’au moins cinquante de nos compatriotes ont péri dans ce drame.
.

Abordant le second point de son ordre du jour relatif à la vie du parti, la FNCL appelle les militants et les responsables à renforcer l’unité d’action et la cohésion dans nos rangs sous l’autorité du frère Secrétaire Général National, Me Abdoulaye Wade, pour faire face à l’adversité et demeurer la première force politique du pays
A ce titre, après le choix de notre frère Karim Wade comme candidat du parti pour la prochaine présidentielle, la FNCL réaffirme son engagement à jouer son rôle de force de proposition, de réflexion et d’action sur les défis actuels et futurs du parti sur la base des orientations du frère Secrétaire Général National Me Wade.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image