Leral.net | S'informer en temps réel



D'après une étude, sortir avec une « chieuse » vous ferait mourir plus jeune...

le 22 Février 2016 à 09:58 | Lu 471 fois

Selon une étude très sérieuse, les hommes qui vivent dans un état de stress permanent, notamment dans leur ménage, ont plus de risques de mourir plus jeunes.


D'après une étude, sortir avec une « chieuse » vous ferait mourir plus jeune...

 

 
 
 
 

 

Ce n’est pas un secret, le stress augmente considérablement le risque de mortalité chez les êtres humains, et encore plus chez les hommes que chez les femmes. Seulement voilà, une étude menée il y a quelque temps par l’Université de Copenhague a mis en lumière que si ce stress est causée principalement par le ménage (la conjointe, les enfants, etc.…), l’homme serait encore plus vulnérable face à la mortalité prématurée. Le raccourci est-il aussi simple ? Pas vraiment…


cosmopolitan.fr


Les chercheurs danois ont mené leur étude sur onze années, auprès de 9 875 hommes et femmes, âgés entre 36 et 52 ans, afin d’observer l’impact de leurs réactions psychologiques face au stress. Il a été demandé aux personnes interrogées de parler de leurs relations de couple, de famille et amicales, et de relever ce qui les rendait malheureux.

 

50 à 100% de chances de mourir prématurément


Il en a résulté que les personnes qui ont régulièrement des conflits au sein de leur vie privée avaient 50 à 100% de chances de mourir prématurément. Si votre situation au travail est déjà stressante en soi, l’ambiance conflictuelle qui s’installe dans un foyer est encore plus dangereuse pour votre santé. Parmi les personnes sondées, seuls 10% ont admis que ce surplus de stress était causé par les enfants et seulement 9% mettent ça sur le dos de leur partenaire (homme ou femme). Ainsi, le rôle « protecteur » qu’est censé joué la vie en ménage peut vite devenir une épée à double lame si la relation personnelle devient un autre terreau de conflit.


Sur les onze années de recherche, 196 des personnes interrogées sont décédées des suites d’une maladie cardiaque, d’un cancer, d’une crise de foie dû à l’alcool, ou d’un suicide.


 Universal Pictures

Les hommes sont plus vulnérables que les femmes face au stress lié à la vie privée


Surtout, ce qu’il faut retenir de cette étude, c’est que les hommes sont beaucoup plus vulnérables que les femmes face à ce stress lié à la vie privée. En effet, les victimes d’attaques cardiaques qui sont pourtant en pleine force de l’âge (entre la trentaine et la quarantaine), concernent le plus souvent les hommes. Les hommes qui estiment recevoir beaucoup de « demandes » de leur entourage, ont deux fois plus de chance de mourir jeune que la femme. Mais comment cela se fait-il ?


mensquare.com


Rassurez-vous mesdames, vous n’êtes pas la cause directe de ce genre de tragédie. L’ambiance de stress y est pour beaucoup certes, mais c’est la manière dont les hommes gèrent ce stress qui peut leur être fatal. L’étude met en avant le fait que les hommes intériorisent beaucoup plus leurs problèmes que les femmes. Quand la femme sait trouver une oreille compatissante à leurs problèmes (auprès de la famille ou de leurs amies), les hommes se renferment sur eux-mêmes, quitte à trouver d’autres moyens plus radicaux d’évacuer leur stress comme l’alcoolisme ou le suicide

Ainsi, les chercheurs exhortent donc les hommes sujets au stress d’une vie de famille de trouver des solutions plus saines afin de gérer leur anxiété, et de mieux extérioriser leur stress, pour leur bien, et celui de leur famille.

demotivateur



Plus de Télé
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 23:54 Selfie version singe, appréciez!!