leral.net | S'informer en temps réel

« D’ici la fin de l’année le traitement de la dialyse sera gratuit au Sénégal» selon le ministre de la santé.

L’Etat du Sénégal s’est engagé à subventionner le traitement de la dialyse au niveau du service des dialyses de l’hôpital Aristide le Dantec. Au cours du lancement de ce nouveau programme ce mercredi l’occasion a été saisie pour rassurer que ces soins seront bientôt possibles sur l’ensemble du territoire nationale.


Rédigé par leral.net le Mercredi 7 Avril 2010 à 18:41 | | 0 commentaire(s)|

« D’ici la fin de l’année le traitement de la dialyse sera gratuit au Sénégal» selon le ministre de la santé.
«D’ici la fin de l’année le traitement de la dialyse sera gratuit sur l’ensemble du territoire national» telle est la nouvelle apportée par le Ministre de la Santé et de la prévention médicale Modou Diagne Fada aux malades du pavillon dialyse de l’hôpital Aristide le Dantec
Il a expliqué : « l’Etat a subventionné l’hémodialyse à hauteur de 80% au moment où la dialyse péritonéale qui coutait 450000F a subi une baisse de 95%. Entre autres mesures il a souligné que son ministère est entrain de travailler pour que la transplantation rénale soit réalisée au Sénégal d’ici la fin de l’année 2010 ».

Selon, le Directeur de l’Hôpital Aristide le Dantec Cheikh Tacko Diop : «par cette mesure de baisse du cout de traitement de l’insuffisance, les patients sont grandement soulagés».
Il a soutenu : « qu’un jour nouveau se lève pour les malades hémodialysés et insuffisants rénaux». Pou ensuite donner l’assurance que sa : «structure hospitalière s’engage à jouer pleinement sa partition pour une meilleure qualité des soins et des services prodigués aux patients».

Pour ce qui est du Président de L’Association Sénégalaise des Hémodialysés et Insuffisants Rénaux Mouhamadou Soumaré : «ce jour, 7 avril 2010, fera certainement date dans les annales des soins médicaux de notre pays». Il a exprimé toute sa joie à cette initiative du gouvernement car «l’événement est d’une importance vitale pour tous les malades souffrant d’insuffisance rénale, un grand soulagement pour toutes les familles, appauvries au fil des ans par le coût exorbitant de la dialyse».

Il a ensuite adressé des doléances au Ministre de la santé et de la prévention : «cette mesure, ne fera son plein effet qu’avec l’accessibilité géographique de la dialyse, autrement dit, l’ouverture de centres régionaux de dialyse et l’élargissement de la dialyse péritonéale pour éviter un engorgement des centres publics».

Ce 7 avril est la journée mondiale de la santé.

.


Ibrahima DIABY pressafrik.com






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image