leral.net | S'informer en temps réel

DAKAR - LES PREMIERS RESULTATS DES EXAMENS DU BACCALAUREAT : LES CANDIDATS REPARTIS EN TROIS «CLASSES»

Joie, suspens et tristesse voici les trois qualificatifs qui caractérisent la publication des premiers résultats des examens du baccalauréat de l’année scolaire 2008-2009 tombés hier dans l’après midi au niveau des centres comme Seydou Nourou Tall, Lamine Gueye, Blaise Diagne… les résultats ne sont pas pour la plupart satisfaisants du moins pour le moment.


Rédigé par leral.net le Mercredi 8 Juillet 2009 à 12:20 | | 0 commentaire(s)|

DAKAR - LES PREMIERS RESULTATS DES EXAMENS DU BACCALAUREAT : LES CANDIDATS REPARTIS EN TROIS «CLASSES»
Après toute une année scolaire de «job» parsemée d’épines pour obtenir le premier diplôme qui ouvre les portes de l’enseignement supérieur et universitaire dont rêvent tous les élèves du secondaire, l’attente était longue et amère pour les candidats qui attendaient avec impatience la déclaration des résultats. Les terminalistes viennent de passer à la cueillette des fruits de leurs neuf mois de dures labeurs ; qui, pour certains les fruits sont murs, pour d’autres presque murs parce que admissibles à l’oral de contrôle mais pour les ajournés, ils vont devoir arroser encore leurs plantes pour la prochaine moisson. Les candidats se classent ainsi en trois catégories : les admis d’offices, les admissibles et les ajournés. Au lycée Seydou Nourou Tall de Fann où les résultats sont tombés hier dans l’après midi, il y avait la joie, le suspens et la tristesse. Les admis d’offices, très émus et qui constituent la première catégorie ne pouvaient plus se retenir après la proclamation des résultats par le président du jury. Quelques uns esquissaient quelques pas de danse surtout le morceau «maana» de Fallou Dieng. Les admissibles, qui ont déjà un pied à l’université et un autre encore au lycée, sont encore dans le suspens car ils vont devoir affronter les épreuves orales dans la semaine pour être fixés sur leurs sorts. Quant à la troisième catégorie constituée par les ajournés, elle n’a que ses larmes pour apaiser ou manifester les sentiments de tristesse et de déception qui l’anime. Les discours de consolation fusent de partout pour calmer les malheureux candidats qui en principe, devront se lancer aux prochaines échéances pour la conquête de ce fameux diplôme qui reste l’unique clé d’entrée à l’université pour les études supérieures. Pour ces premiers résultats annoncés, ce n’est pas encore fameux avec le centre Seydou Nourou Tall qui a obtenu moins de 30% de réussite. Mais l’on peut compter encore sur les candidats admissibles qui pourraient sauver l’honneur.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image