leral.net | S'informer en temps réel

DAROU MOUHTY : La Rts s’attire les foudres de la famille de Mame Thierno Birahim Mbacké

L’OBS – La famille de Mame Thierno Birahim Mbacké est-elle en passe de rééditer le coup de 2013 ? Celui de chasser l’équipe de la télévision nationale pendant la cérémonie officielle du Magal ?


Rédigé par leral.net le Mardi 26 Mai 2015 à 18:35 | | 4 commentaire(s)|

DAROU MOUHTY : La Rts s’attire les foudres de la famille de Mame Thierno Birahim Mbacké
C’est le spectacle qui risque de s’offrir, si les responsables de cette boîte et le comité d’organisation n’accordent pas leurs violons d’ici le 03 juin, jour de la célébration de la rencontre entre Mame Thierno et Cheikh Ahmadou Bamba, au retour d’exil de ce dernier.
Entre la télévision nationale et la cité de Borom Darou, c’est l’éternel dialogue de sourds. Les rapports n’ont jamais été des meilleurs. La preuve, le 25 juin 2013, le porte-parole de Darou Mouhty vidait son «chargeur» sur la radio télévision sénégalaise. Serigne Bassirou Mbacké Abdou Khoudoss avait profité de la cérémonie officielle pour monter sur le ring et envoyer la Rts dans les cordes. Coupable, selon lui, d’avoir injustement interrompu, lors du Magal précédent, son intervention télévisée. «Plus jamais ça !» Non sans leur intimer l’ordre de quitter les lieux. Pour l’édition de cette année, la Rts a tout intérêt à surveiller ses arrières. Et pour cause, Darou est très en colère contre la Radio télévision nationale. La diffusion très tardive du Magal annuel de Darou Mouhty soulève l’ire des autorités religieuses en ce sens que cela a porté préjudice à beaucoup de facteurs. L’actualité évoquée lors du Magal passé, diffusé un an après, n’est plus de mise. S’y ajoute le volume horaire très réduit qui a été réservé à la diffusion, influant sur des censures délibérés d’éléments clés des discours et thèmes prononcés à l’occasion du Magal. L’absence d’une équipe de la télévision nationale concernant les préparatifs de l’édition de cette année préférant aller à Saint-Louis, au festival de Jazz, est un impair mis à nu hier par les autorités religieuses de Darou Mouhty. Ces dernières, par la voix du porte-parole de la famille, rappellent aux responsables de cette boîte qu’ils oublient que la Rts reste une propriété nationale. Qu’à cela ne tienne, les autorités religieuses lisent, à travers ces actes posés, un manque de considération manifeste de la Rts à l’égard de Darou Mouhty. Serigne Bassirou Mbacké Abdou Khoudoss, président du Comité d’organisation de l’événement, recommande à la commission Communication du Magal de se passer intégralement des services de la télévision nationale et de se contenter des chaînes privées. «Ce qu’on vise, en vain, à retransmettre au niveau de la Rts, vous avez autour de vous une multitude de télévisions privées acquises à la cause de Borom Darou et qui n’exigent pas autant de moyens et de contraintes brandies par la télévision nationale.» Pourquoi alors se focaliser sur la Rts ? «Si la Rts ne joue point le rôle qu’on attend d’elle, tournez-lui le dos. La Rts, comme les télévisions privées, et d’ailleurs, vous serez plus à l’aise avec ces dernières qui ne vous imposeront aucune charge et ne vous causeront aucun dommage.» Le marabout évoque les propos tenus en 1984 à l’endroit de Serigne Abdou Khadre Mbacké, par Serigne Abdou Lahat Mbacké, Khalife de Serigne Touba, à l’époque. «Ne versez pas dans des polémiques, ne gardez aucune dent contre qui que ce soit, soyez indifférents aux troubles et autres saboteurs, car ils répondront un jour de leurs actes devant Mame Thierno Birahim», prévient le marabout.

ENCADRE
Darou Mouhty satisfait des engagements pris dans certains secteurs
«Nous ne nous intéressons point à ceux qui ne s’intéressent pas à nous, et nous ne caressons pas dans le sens du poil ceux qui n’ont rien fait pour nous.» C’est en substance les propos du porte-parole de la famille de Mame Thierno Birahim Mbacké. Serigne Bassirou Mbacké Abdou Khoudoss a, dans la foulée, délivré un satisfecit au ministère des Collectivités locales et à celui de la Santé, tout comme à la mairie de Darou Mouhty qui, selon lui, se sont distingués dans leurs actions en vue d’un bon déroulement du Magal. Le président du Comité d’organisation de magnifier les efforts consentis par l’équipe de Madiop Bitèye qui, en qualité d’institution municipale, a injecté plus de 35 millions de FCfa pour la réussite du Magal. Notamment 12 millions pour l’éclairage public et un investissement de 10 millions pour l’achat de lanternes. Tout le réseau de Darou repris avec plus de 1 000 ampoules rechangées. En plus de l’extension du réseau hydraulique, pour un coût de 12 millions et la remise d’un important lot de nettoiement et d’hygiène au comité d’organisation du Magal.
ABDOULAYE BAMBA SALL obs






Hebergeur d'image