leral.net | S'informer en temps réel

DECLARATION DE LA CAP 21 SUR LE BULLETIN UNIQUE

La question du bulletin unique est, à nouveau, agitée par notre opposition et ses prolongements au sein de la Commission Technique sur le Code Electoral, au motif que ce système permettra à l’Etat, de gagner de l’argent, sur le coût de l’impression des bulletins de vote des divers candidats.


Rédigé par leral.net le Mardi 15 Novembre 2011 à 21:15 | | 1 commentaire(s)|

DECLARATION DE LA CAP 21  SUR LE BULLETIN UNIQUE
Cela est exact. Mais, l’argument est trop court.
Si, en effet, notre opposition, dont la mémoire est sélective, n’était guidée, que par des économies à effectuer sur le coût des élections, pourquoi n’a-t-elle pas soutenu l’idée, proposée par certains, d’un scrutin à un seul tour, qui ferait faire à l’Etat, des économies infiniment plus importantes ?
Quand la CAP 21 a, par ailleurs, entendu la même opposition dire, que la suppression du deuxième tour serait une régression démocratique et que toute démocratie véritable a un coût, qu’il faut savoir accepter, elle a considéré ces deux idées comme pertinentes et les a, en conséquence, partagées entièrement.
Mais, lorsque notre opposition déclare, péremptoirement, que refuser le bulletin unique, « c’est tourner le dos à des élections transparentes, justes et démocratiques ; c’est préparer des fraudes », suggérant, par là, que le bulletin unique est la condition nécessaire et suffisante d’une bonne élection, la CAP 21 considère, que cette déclaration est totalement erronée et complètement fausse, parce qu’inspirée, uniquement, par des considérations de politique politicienne, essentiellement, destinées à discréditer le Gouvernement et à annihiler les immenses efforts déployés par le Président WADE, pour doter notre pays du système électoral le plus performant d’Afrique, que tous les vrais démocrates lui envient.
Comment, en effet, des hommes d’expérience, qui, ont tout de même, reçu une certaine formation politique, peuvent-ils faire semblant d’oublier, pour les besoins de leur rhétorique malfaisante et de leur action de nihilisme inintelligent et sectaire, que le bulletin unique n’est utilisé, ni aux Etats-Unis, ni en Grande-Bretagne, ni en France, ni dans la presque totalité des pays de l’Union Européenne et de l’OCDE, encore moins dans les principaux pays démocratiques d’Asie et d’Amérique Latine, c’est-à-dire, dans les Etats-phares, que l’on présente, habituellement, comme étant des modèles de démocratie et de bonnes élections ?
Suivre notre opposition dans son raisonnement infirme, accréditerait, injustement, l’idée entièrement fausse, selon laquelle, toutes les élections organisées dans ces pays ont été entachées de fraudes, qu’elles manqueraient de transparence et qu’elles n’auraient été ni justes, ni libres, ni démocratiques. Qui ose affirmer une opinion aussi saugrenue ?
A la vérité, le bulletin unique est une pratique, qui n’a été instituée, que pour les pays en développement, qui font leurs premiers pas dans la tradition démocratique. C’est une pratique pour démocraties tropicales.
La CAP 21 demande, par conséquent, aux rhétoriciens et aux dialecticiens de notre opposition, de revoir leur argumentaire, parce qu’il ne résiste, manifestement, pas, à l’analyse, à cause de son incohérence, de son caractère partisan et de sa légèreté.
Le Sénégal est un pays de démocratie consolidée. C’est Alioune TINE, qui a confié au Coordonnateur de la CAP 21, que, depuis 1998-1999, notre système électoral est verrouillé contre la fraude. Le fonds de commerce de la fraude électorale, que l’on brandit, à tout propos, pour justifier ses propres échecs, a été tellement utilisé, qu’il n’a plus créance et ne convainc plus personne. Il est temps de changer de disque.
La CAP 21 affirme, sans ambages, que les élections du 26 Février 2012 seront transparentes, justes, démocratiques et libres. Et, si Dieu le veut, le Mouvement des FAL 2012 « 4B » les remportera, dès le premier tour, si on en juge par les vagues incessantes de ralliements, qui dorment dans son pipeline, formées, essentiellement, de jeunes, de femmes, de travailleurs, d’étudiants, de cadres, paysans, pasteurs, pêcheurs, artisans, artistes et divers sénégalais de tous âges, qui démissionnent des partis du M 23 et de Benno Siggil Sénégal, chaque jour que Dieu fait, ainsi que par la kyrielle de partis, qui adhèrent à la CAP 21 (4 nouveaux, au cours de la semaine écoulée) et aux FAL 2012 « 4B ».

Fait à Dakar et adopté à l’unanimité, le Lundi 14 Novembre 2011



1.Posté par abdou le 16/11/2011 10:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est une honte pour des hommes de la trempe de Iba Der d'avancer des arguments pareils et de se ranger aveuglement derrière le maitre
N'oubliez pas Messieurs et dames de la CAP21 que l'histoire a une mémoire coriace et que le Sénégal ne disparait pas avec Wade

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image