leral.net | S'informer en temps réel

DEFAILLANCES DANS LA DISTRIBUTION DE L’ENERGIE AU SENEGAL : ROMPRE D’AVEC LA MAFIASAMUELDELESTAGIE !

Le régime libéral régnant présente, chaque jour davantage, des signes cliniques de … défaillances. Et nombreux sont ceux qui croient dur comme fer que le virus D.I.E (Délestages Intempestifs d’Electricité) risque de l’ « achever ».L’électricité qui reste si vitale pour l’économie comme le sang qui irrigue notre corps nous est délestée intempestivement, réduisant nos pauvres gorgorlous en des chômeurs …temporels. L’économie nationale, elle, ne cesse de subir les coups de sabots d’un phénomène aux allures d’un véritable dragon de Lerne. L’on ne se soucie même pas de cette période de canicule pour nous précipiter tout de go, dans l’étuve. Une pratique digne de kamikazes, de véritables criminels de guerre !


Rédigé par leral.net le Mercredi 21 Juillet 2010 à 19:25 | | 0 commentaire(s)|

DEFAILLANCES DANS LA DISTRIBUTION  DE L’ENERGIE AU SENEGAL :  ROMPRE  D’AVEC LA MAFIASAMUELDELESTAGIE  !
La colère, elle, couve partout dans le pays affecté et infesté par un carnaval contestataire. Et personne ne veut se taire. Tant les désagréments causés nous plongent dans des enfers réels. La question que tout citoyen honnête doit se la poser alors est de savoir : pourquoi, malgré la persistance des coupures, l’énergie continue encore de nous coûter la peau des fesses ? L’Etat qui n’en veut pas apporter une réponse se vautre dans le dilatoire en lui servant d’ un fatras de bonnes intentions synonyme de poudre de perlimpinpin. Il se pelotonne dans son manteau tel ce menteur endurci.

A en croire le Gouvernement, quelques 720 Milliards de F CFA ont été investis dans ce secteur de 2000 à 2010.La vérité est que cela n’a aucune influence sur la santé de la SENELEC prise entre les crochets de la Mafiasamueldélestagie (le dépeçage cynique de la boite d’électricité avec comme chef de bord Samuel SARR).Dans cette boite, le dernier mot revient au Ministre de l’Energie, Mister Samuel.Il y fait la pluie et le beau temps. Sans courir férir ! Tout travailleur qui y veut une promotion et garder une longévité, doit lui obéir au doigt et à l’œil. Tout comme à l’ Agence Sénégalaise d’Electrification Rurale (ASER) .Dans ces deux boites, il est de son ressort de nommer ou de dégommer les Directeurs Généraux. Et M.Modibo DIOP ne nous dédira pas ! L’on ne peut pas comprendre que cet homme qui a montré ses limites dans ce domaine reste toujours crédité d’une grande compétence par le Président de la République , Me Abdoulaye WADE. En dépit des torts faits aux sénégalais, Samuel SARR vient tout récemment d’être glorifié Ministre d’Etat de la « République » comme pour dire merde à tout un peuple. Mister SARR gére la SENELEC comme son bien personnel avec des soit –disant appels d’offres, deals dans certains marchés etc. Le régime libéral a, subitement, les chocottes par ce que peinant d’apporter des joints à ces incuries qui ont rendu cette agence gangreneuse .N’a-t-il pas intérêt de prendre ses distances avec ce bonhomme caractérisé par une inculture morale indicible ?
C’est une tâche sacrée pour le peuple de s’armer d’intrépidité afin de combattre cette folie d’impéritie. Rompre d’avec la Mafiasamueldélestagie !

Ibrahima NGOM Damel,

Journaliste-Ecrivain






Hebergeur d'image